Titres en action: Shopify, Samsung, Lufthansa, Sony, Honda...

Publié le 31/07/2018 à 06:28, mis à jour le 31/07/2018 à 10:50

Titres en action: Shopify, Samsung, Lufthansa, Sony, Honda...

Publié le 31/07/2018 à 06:28, mis à jour le 31/07/2018 à 10:50

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


Shopify(SHOP, 179,73$) a fait mieux que les estimations des analystes sur le plan du chiffre d’affaires et du bénéfice ajusté au cours du deuxième trimestre. La société de commerce électronique d’Ottawa a déclaré que ses revenus pour le trimestre terminé le 30 juin se sont élevés à près de 245 millions $, en hausse comparativement à 151,7 millions $ au deuxième trimestre de l’an dernier. Selon Thomson Reuters Eikon, les analystes avaient estimé le chiffre d’affaires à 234,6 millions $. Shopify a également déclaré un bénéfice net rajusté de 2,5 millions $ ou deux cents par action, comparativement à une perte de 1,1 million $ ou un cent par action pour l’exercice précédent. Les analystes avaient prévu une perte ajustée de trois cents par action au deuxième trimestre de cette année.


 Samsung Electronics a annoncé mardi une baisse de 0,1% de son bénéfice net au deuxième trimestre par rapport à l'année précédente, attribuant ce recul au ralentissement des ventes de téléphones portables et d'écrans. Le bénéfice net pour la période d'avril à juin s'élève à 11 040 milliards de won (12,9 milliards $CA), légèrement inférieur aux 11 050 milliards de won pour la même période en 2017, a déclaré la société dans un communiqué. Le bénéfice d'exploitation s'élève à 14 870 milliards de won, en hausse de 5,7 % et conforme à l'estimation donnée par le groupe début juillet. Mais le chiffre d'affaires total a chuté de 4,1 % sur un an, à 58 480 milliards de won, du fait d'un moindre dynamisme des activités d'électronique grand public et de téléphonie mobile de l'entreprise.


Le géant européen du transport aérien, l'allemand Lufthansa(LHA, 24,01€), a annoncé mardi un bénéfice net en léger recul sur un an au deuxième trimestre, sur fond d'absorption coûteuse d'Air Berlin, mais aidé par un record du nombre de passagers au premier semestre. Le bénéfice net pour la période d'avril à juin a reculé de 0,8% à 734 millions d'euros (1,12 G$CA), ressortant néanmoins bien au-dessus des attentes des analystes sondés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 672 millions d'euros. Le bénéfice d'exploitation Ebit ajusté de certains éléments exceptionnels - la mesure de référence de la compagnie - a baissé de 3,4% au deuxième trimestre, à 982 millions d'euros. Au premier semestre, le bénéfice net du groupe a légèrement progressé de 0,7%, à 677 millions d'euros.


Le fleuron japonais de l'électronique grand public Sony a fait état mardi d'un quasi triplement de son bénéfice net au premier trimestre sur un an, grâce à des ventes en forte hausse, notamment dans la division des jeux, le tout le conduisant à relever ses prévisions annuelles. Au cours des mois d'avril à juin, Sony a dégagé un gain net de 226,45 milliards de yens (2,7 milliards $CA), aidé par une rentrée exceptionnelle liée à la cession et revalorisation comptable de parts de Spotify. Son chiffre d'affaires s'est affiché en progression de 5% à 1.953,6 milliards de yens. Il s'attend désormais à un résultat net annuel de 500 milliards de yens au lieu de 480 milliards. Sony se félicite une fois de plus des performances croissantes de sa division des jeux et des services en ligne associés à ses consoles PlayStation.


Le groupe japonais Honda a révisé à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2018/19 après avoir engrangé des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes au premier trimestre, grâce à de solides ventes de voitures en Amérique du Nord. Il a aussi bénéficié de l'apport de son activité de deux-roues, qui s'est particulièrement bien portée en Inde et au Vietnam. Honda a cependant abaissé son objectif de recettes annuelles, affecté par l'inondation d'une usine au Mexique. Il doit aussi composer avec le ralentissement du marché aux États-Unis et des difficultés en Chine, en plein bras de fer commercial avec Washington.


L'action de Vivendi(VIV, 22,47€) bondissait de plus de 4%, mardi matin à la Bourse de Paris, aiguillonnée par les grandes opérations lancées par le géant des médias, intéressé notamment par le groupe d'édition français Editis. Les analystes d'Invest Securities y ont vu «des mouvements positifs», en estimant que «les résultats du premier semestre 2018 sont meilleurs qu'attendu», en particulier l'Ebita (bénéfice opérationnel ajusté) qui est largement au-dessus à 542 millions d'euros (consensus : 508 millions d'euros), les trois principales divisions (UMG, Canal+ et Havas) faisant mieux qu'attendu. Ils ont estimé que «la volonté de vendre jusqu'à 50% d'UMG (Universal, ndlr) à des partenaires stratégiques» va permettre «d'extérioriser la valeur de cet actif, et l'acquisition relutive d'Editis (maison d'édition, ndlr) entre parfaitement dans la stratégie de créer un groupe intégré de contenus et de médias». Ils ont à cette occasion relevé leur objectif de cours à «achat» contre «neutre» auparavant.


Le groupe suisse Logitech(LOGN, 44,92 francs suisses), spécialisé dans les accessoires informatiques, a démarré l'année sur une hausse de 15% de ses ventes au premier trimestre et annoncé mardi une nouvelle acquisition pour se renforcer dans les microphones. Le fabricant de claviers et de souris a de nouveau récolté les fruits du vaste repositionnement de sa gamme de produits, ses ventes grimpant à 608 millions de dollars durant le premier trimestre de son exercice 2018/2019 décalé (clos au 30 juin), contre 529 millions un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué. Son bénéfice net s'est lui étoffé de 3,9% à 38,4 millions de dollars, le groupe expliquant cette plus maigre progression notamment par une charge de restructuration de 10 millions de dollars. Ces chiffres dépassent nettement les prévisions des analystes interrogés par l'agence suisse AWP qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 30,6 millions de dollars pour 580 millions de chiffre d'affaires.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Des obstacles à court terme pour les actions?

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

Il n'est pas trop tard pour miser sur l'éclatement de DowDupont

Le colosse chimique DowDupont sur le point de se diviser en trois pour créer de la valeur.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: