À surveiller: Québecor, Cominar et Shopify

Publié le 09/05/2018 à 08:50

À surveiller: Québecor, Cominar et Shopify

Publié le 09/05/2018 à 08:50

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Québecor, Cominar et Shopify? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Québecor (QBR.B, 24,04$): la croissance annuelle de 50% du dividende attirera de nouveaux actionnaires


Maintenant que Québecor dépense 1,69 milliard de dollars pour se divorcer de la Caisse de dépôt, la société ajoute une nouvelle corde à son arc qui devrait graduellement attirer d de nouveaux actionnaires: les amateurs de revenus réguliers.


Déjà apprécié pour sa croissance légèrement supérieure dans l’industrie mûre des télécommunications, la hausse annuelle de 50% du dividende d’ici quatre ans – soit un objectif de 30 à 50% de ses flux de trésorerie - ajoute une nouvelle dimension au titre, croit Jeff Fan, de Banque Scotia.


L’analyste augmente aussi son cours cible de 30 à 31$ parce que le rachat du bloc résiduel de la Caisse dans Québecor Média est rentable puisque la société a jugé bon de payer comptant et d’exploiter l’effet de levier des emprunts.


Le rachat ajoute 6 à 10% aux flux de trésorerie libres, selon que le coût d’emprunt utilisé dans le modèle financier soit de 4 ou de 5%.


Québecor a 900M$ de débentures convertibles à racheter pour améliorer son coût en capital, vraisemblablement à la fin de 2018, prévoit M. Fan.


Ce rachat ferait grimper son ratio d’endettement de 3,4 fois le bénéfice d’exploitation, au maximum de sa zone de confort de 4 fois, mais les agences d’évaluation de crédit ne devraient pas lui en tenir rigueur, car les flux de trésorerie élevés réduiront les emprunts assez rapidement, avance l’analyste.


M. Fan ne se formalise pas non plus de la hausse de seulement 1,2% du revenu moyen par abonné sans-fil au premier trimestre parce qu’elle provient de clients plus rentables qui apportent leur propre appareil à Vidéotron pour s’abonner au service sans-fil.


L’ajout annuel de 125000 à 130000 d’abonnés sans-fil continuera de fournir la majorité de la croissance annuelle composée de 4% du bénéfice d’exploitation qu’il prévoit d’ici 2020.


Cominar (CUF.UN, 12,64$): près d’un point de bascule, mais son évaluation n’est pas encore irrésistible



image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

La Bourse démarre en lion, trop tôt pour fêter?

Mis à jour le 19/01/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Robots et espoirs soulèvent les cours, mais une remontée des taux guette si une reprise se confirmait.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.