À surveiller: Facebook, CGI et Bombardier

Publié le 01/02/2018 à 09:46

À surveiller: Facebook, CGI et Bombardier

Publié le 01/02/2018 à 09:46

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Facebook, CGI et Bombardier? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Facebook (FB, 186,89$ US): solides résultats


RBC Marchés des capitaux renouvelle une recommandation "surperformance" et hausse sa cible.


Au quatrième trimestre, les revenus de la société excluant les fluctuations de devises sont en hausse de 44%, à 12,97 G$ US, alors que RBC et le consensus attendaient respectivement 12,65 G$ et 12,55 G$ US. Au bénéfice, Facebook bat aussi facilement les attentes avec un profit de 2,21$ US par action tandis que les attentes étaient respectivement à 2,02$ et 1,94$ US.


Mark Mahaney indique que la force des résultats provient de la plupart des géographies et des produits publicitaires, mais précise que l'amorce de monétisation d'Instagram et les améliorations dans la publicité ciblée ont clairement aidé.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


L'analyste note que pour la première fois au Canada et aux États-Unis le nombre moyen d'usagers mensuels n'a pas progressé, un signe que la plateforme arrive à maturité. Il précise que l'entreprise s'attend à ce que ses dépenses d'exploitation augmentent de 45 à 60% pour 2018, mais que celle-ci précise que les changements à son algorithme pour promouvoir une meilleure interaction entre usagers ne devraient pas avoir d'impact négatif sur la croissance des revenus.


M. Mahaney estime que Facebook est l'investissement le plus intéressant dans le secteur des technos. Il souligne qu'elle ne détient toujours que moins de 20% du marché mondial de la publicité en ligne et qu'un pourcentage au milieu de la fourchette à un chiffre (autour de 5%) du marché total de la publicité mondiale.


À 19 fois le bénéfice par action qu'il attend pour 2019, il juge l'évaluation du titre hautement raisonnable, particulièrement pour une société qui devrait afficher une croissance des bénéfices de 30% par année dans les trois prochaines années.


La cible est haussée de 230$ à 250$ US.


À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

À la une

Aluminium: les négociateurs s’activent en coulisse pour mettre fin aux tarifs

Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

Même si cela n’a pas résolu la question des tarifs, l’entente pour réformer le traité de libre-échange entre...

SuccessFinder : portrait-robot des meilleurs candidats

18/10/2018 | Anne-Marie Tremblay

PME DE LA SEMAINE. «C'est comme si l’on pouvait décortiquer l’ADN du travailleur plutôt que son groupe sanguin. »

Fitzgibbon à l'Économie, Dubé au trésor et Girard aux Finances

18/10/2018 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le Développement économique régional est confié à la nouvelle députée de Côte-du-Sud, Marie-Ève Proulx.