Immobilier: pas de relâche pour les aubaines cet été

Publié le 14/07/2017 à 13:34

Immobilier: pas de relâche pour les aubaines cet été

Publié le 14/07/2017 à 13:34

Durant la période estivale, ne faites pas la même erreur que la plupart des investisseurs immobiliers.


Nombreux sont ceux qui relâchent leurs efforts durant la période estivale sous prétexte que le marché immobilier est au ralenti. Pourtant, il s’agit d’une excellente période pour trouver des aubaines. Vous serez à contre-courant de la majorité des investisseurs qui eux commettent l’erreur de cesser de chercher. Mais s'ils sont si nombreux à déserter, ceci augmente-t-il alors vos chances de trouver la perle rare tant recherchée? Certes!


Croyez-vous que les divorces se font plus rares parce qu’il fait beau soleil et 30 degrés Celsius à l’ombre? Qu’il y a moins de décès l’été, moins de pertes d’emploi, moins de gens transférés d’une ville à une autre dans le cadre de leur emploi ou encore qu’il y a moins d’«écœurantite aiguë» chez des propriétaires pour des problèmes de gestion d’immeubles? Aucunement!


Peu importe la saison, il y aura toujours des vendeurs motivés qui voudront vendre à rabais ou des immeubles avec de forts potentiels inexploités. 


Dans ce court article, je vous présenterai une liste non exhaustive de diverses actions à poser pour réussir votre prospection estivale.


L’importance du suivi


Pourquoi ne pas en profiter pour faire le suivi auprès d’offres d’achat qui n’ont pas fonctionné récemment? Si un vendeur n’était pas motivé à vous vendre au prix et conditions offertes ce printemps, il en est peut-être autrement maintenant. La motivation des vendeurs augmente souvent avec le temps! Le timing sera peut-être meilleur pour lui cet été. Qui sait?


Relancez vos courtiers


Que diriez-vous de relancer vos courtiers immobiliers? Contactez tous les courtiers avec qui vous faites affaire pour leur mentionner que vous êtes toujours actif durant l’été et qu’ils pensent à vous s’ils trouvent une aubaine ou un immeuble avec un bon potentiel. Les excellents courtiers sont rarement en vacances, métier oblige.



Faites du «farming»


Joignez l’utile à l’agréable en vous promenant régulièrement dans votre secteur d’investissement pour y dénicher des pancartes de logements «À louer». Il se pourrait que le propriétaire soit motivé à vendre compte tenu des logements qu’il a encore vacant en cette période-ci de l’année. 


Durant vos séances de «farming», rechercher des propriétés ayant un indice pouvant laisser croire que le vendeur serait motivé. Je pense entre autres à une propriété mal entretenue, à un immeuble placardé, à une pelouse qui n’a pas encore été tondue ou à de nombreuses enveloppes accumulées dans la boite aux lettres. Sortez le Columbo qui sommeille en vous.


Faites de la prospection virtuelle


Faites du «farming» virtuel et cherchez dans les sections «Logement à louer» des sites de petites annonces. Évidemment, je pense à kijiji.ca, lespac.com, kangalou.ca, location.duproprio.com, louer.ca et logisquebec.com pour ne nommer que ceux-ci. Encore une fois, vous aurez accès à un nombre incroyable de propriétaires aux prises avec des logements vacants dont le timing de vente pourrait s’avérer idéal. 


Une fois la propriété ciblée, envoyez un courriel à l’annonceur à l’effet que vous êtes un investisseur et que vous pourriez avoir un intérêt à acheter son immeuble. Bien évidemment, c’est la loi des nombres qui s’appliquera. Ne pensez pas écrire à un vendeur et signer un acte de vente chez le notaire dans les deux semaines suivantes! Pensez à contacter plusieurs dizaines de vendeurs, voire une centaine afin de pouvoir dénicher une aubaine. Vos actions seront alors récompensées.


Visitez le département d’urbanisme


Lors de votre «farming» sur le terrain, poursuivez votre route jusqu'au département d’urbanisme de votre municipalité pour voir si des subventions ne traîneraient pas dans les fonds de tiroir. Dans certains cas, les subventions sont gérées par la MRC, soit la Municipalité Régionale de Comtés. Des montants non utilisés pourraient être disponibles afin de vous aider dans vos projets de rénovation rendant ainsi un projet ordinaire en une aubaine incroyable. Un petit détour qui pourrait être très payant.


Pour conclure, admettons que cette courte liste d’actions pourrait s’allonger. Retenez toutefois que vous devez demeurer en action malgré le beau temps et prenez quelques journées de vacances pour décrocher quelque peu. 


Restez motivé et gardez à l’esprit que la plus minime des actions vous rapportera beaucoup plus que la meilleure procrastination!


Sur ces quelques mots de motivation, je vous invite à lire mes articles précédents et à les partager sur vos réseaux sociaux. 


Bon été à tous et bonnes recherches.


Votre coach,
Yvan


 

À propos de ce blogue

Yvan Cournoyer est investisseur immobilier depuis 15 ans. Impliqué depuis 2001 au sein du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui compte plus de 16 000 membres, il occupe maintenant le poste de vice-président-directeur général. Ingénieur en bâtiment de formation, il est également conférencier, courtier immobilier, auteur du best-seller « Les flips », formateur ainsi que mentor durant les séances de coaching offertes par le Club, une organisation vouée exclusivement à la formation et au réseautage immobilier ayant contribué à former plus de 12 000 investisseurs immobiliers jusqu'à présent. www.clubimmobilier.ca