Pour se démarquer, votre marketing de contenu doit se réinventer

Publié le 03/02/2017 à 09:04

Pour se démarquer, votre marketing de contenu doit se réinventer

Publié le 03/02/2017 à 09:04

On parle de plus en plus de marketing de contenu comme stratégie digitale incontournable, à l’heure où les écrans sont maintenant utilisés à la fois comme encyclopédies, annuaires, téléphones et téléviseurs. Cette idée n’est pourtant pas née d’hier. Déjà en 1904, la marque Jell-O distribuait son premier livre de recettes gratuit. En 1924, Sears lançait une émission de radio et en 1968, Weight Watchers vendait son magazine dans les kiosques à journaux.


À l’ère de la numérisation, ce qui a changé c’est l’accessibilité à des outils de production de contenus et la multiplicité des canaux pour les distribuer à peu de frais. Mettre un blogue en place et partager ses billets sur les réseaux sociaux est une stratégie accessible à toutes les entreprises.


Cette démocratisation a engendré ce qu’on appelle l’infobésité, un dommage collatéral inévitable. Du contenu, il y en a aujourd’hui partout. Une nouvelle remplace la suivante et soudain, vous découvrez avec stupeur que la création de contenu «ordinaire» n’est plus aussi efficace pour attirer de nouveaux consommateurs.


L’importance de se réinventer


Avant qu’on se passe le mot et qu’un blogue d’entreprise ne serve plus à rien, je vous conseille de repenser votre stratégie de contenu en profondeur. Je ne vous cache rien: l’effort risque d’être important. Déjà, en B2B notamment, le fait d’impliquer vos experts dans la rédaction de textes informatifs, alors qu’ils ont déjà les bras pleins de mandats facturables à réaliser, n’est pas une mince affaire. Si donner un coup de barre demande encore plus d’énergie, je vous sentirais en droit légitime de décrocher… Soyons donc pragmatiques. Je vous donne ici trois avenues de réflexion à intégrer dans votre prochain meeting marketing :



1. Écrire moins souvent, mais de manière plus ciblée


Si vous rédigez déjà un blogue pour votre entreprise depuis quelques années, vous avez probablement épuisé tous les sujets 101, les premières idées, les pourquoi choisir ceci ou cela, les mythes à déboulonner, les «saviez-vous que», etc. PARFAIT! Il est maintenant temps de passer à l’étape suivante, car ce type de contenu générique a fait son temps. À l’heure du ABM (Account-Based Marketing), votre contenu doit être beaucoup plus poussé et s’adresser à des clients bien précis. Les préoccupations de ceux-ci évoluent à mesure qu’ils cheminent dans le cycle de vente, ce qui justifie la création de pièces de contenu ciblées «au laser».


2. Développer une voix personnelle, plus créative


Le principal obstacle à la viralité de vos contenus et à leur potentiel de conversion réside dans leur manque d’originalité. Tout a été dit, écrit et illustré. Reste à trouver de nouvelles manières de s’exprimer pour attirer l’attention des audiences sociales et accrocher le lecteur. Dans le monde des affaires, cette démarche peut être ardue, mais elle devient essentielle pour être en mesure de continuer à brandir fièrement de belles statistiques dans votre tableau de bord. Puisque vous écrirez moins souvent (on vient d’en parler au point précédent), le fait de «jazzer» votre style devrait être envisageable!


3. La vidéo, parce qu’on est rendu là!


S’il reste un support pour lequel quelques barrières persistent, c’est la vidéo. Pour produire de bons contenus, il faut être un minimum équipé et savoir utiliser les codes du médium. Il s’agit d’ailleurs d’une excellente raison d’en tirer profit! On dit que les consommateurs auraient plus tendance à partager, commenter et apprécier d’un «like» vos contenus vidéo que vos textes. Les vidéos sont particulièrement utiles pour transmettre des émotions, une qualité qui colle bien à toute stratégie de notoriété. Pour embarquer dans le train, il vous faudra cependant y mettre un peu de temps et de budget, mais cela vaut la peine de courir le risque.


Se réinventer n’est jamais facile… mais l’effort en vaut la chandelle. À vos crayons et à vos caméras!

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Plusieurs indices d'un «effet Kaepernick» favorable à Nike

14/09/2018 | AFP

Elle avait déclenché un tollé début septembre en révélant son choix pour incarner le 30e anniversaire de son slogan.

OPINION À la une: le nouveau Cirque au travail
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
Des codes de marketing propres à cette génération
Édition du 15 Septembre 2018 | Chloé Machillot
À la une: Avril, une stratégie qui porte fruit
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.