Le truc parfait pour doubler le taux d'ouverture de vos courriels

Publié le 18/01/2018 à 15:05

Le truc parfait pour doubler le taux d'ouverture de vos courriels

Publié le 18/01/2018 à 15:05

Un choix à faire, qui n'est pas forcément évident... Photo: DR

La troisième semaine de janvier est réputée comme étant l’une des plus déprimantes de l’année. Pourtant, il n’est pas de meilleur moment pour se lancer des défis!


En ce début d’année, je vous invite donc à propulser votre marketing plus loin, à repousser les limites et à vous dépasser comme jamais auparavant. (Oui, j’ai lu un peu trop de livres de pop psycho motivationnelle pendant les vacances, mais qu’à cela ne tienne, je suis en feu!)


Alors, on commence par quoi?


Si vous êtes comme moi et que vous investissez un temps fou en marketing par courriel (infolettre et compagnie), il faut cesser d’accepter l’inacceptable. Cette année, toute cette énergie dépensée par vous et votre équipe doit rapporter. S’il était possible de doubler, voire de tripler votre taux d’ouverture, ne serait-ce pas là une récompense incroyable pour couronner vos efforts? La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une recette presque infaillible pour y arriver.


Je vous mets tout de suite en garde : il vous faudra du courage, car le secret réside dans le nettoyage de votre liste d’envoi. Votre taux d’ouverture actuel est certainement contaminé par des «abonnés» qui ne sont pas intéressés par vos publications. En moyenne, on dit que jusqu’à 60% des listes d’affaires sont «inactives»! On parle ici de destinataires n’ayant pas ouvert vos courriels depuis 6 à 12 mois. Oui, vous allez voir diminuer votre liste de manière potentiellement significative après cette purge. Celle-ci sera toutefois de plus grande valeur puisque vos statistiques refléteront l’appréciation réelle de votre audience pour vos publications.


Réussir son grand ménage


Je vous suggère de mener une première campagne automatisée pour réveiller votre liste. Tout d’abord, un premier courriel doit être envoyé à tous les destinataires inactifs pour savoir s’ils sont toujours intéressés par vos contenus.


Vous pouvez utiliser une ou plusieurs tactiques pour ce premier courriel:


- Demander à l’abonné de modifier certaines préférences (courriel, choix de thèmes, fréquence des envois, etc.) pour continuer à recevoir vos publications;


- Effectuer un sondage de satisfaction;


- Offrir un cadeau (livre blanc, liste de vérification, infographie, etc.);


- Demander directement si l’abonné désire continuer de recevoir votre contenu.


L’idée est de générer une action, de faire réagir le destinataire. Les abonnés qui cliquent sur votre appel à l’action sont alors de nouveau considérés comme actifs.


Par la suite, une semaine ou deux plus tard, envoyez aux abonnés indifférents au premier courriel un message du style : «Dernière chance de ne pas être désabonné!».


Finalement, vous pourrez extraire les inactifs et créer une liste distincte, isolée de votre liste principale. Cette nouvelle liste peut ensuite être réactivée, pour un dernier essai, quelques semaines ou mois plus tard. Ceux qui ouvriront ce courriel pourront être réinscrits dans la liste active.


Choisir le bon moment


Avant de vous lancer corps et âme dans une purge de votre liste, considérez cependant les facteurs suivants :


- Votre logiciel d’envoi doit être performant et vous garantir un haut taux de livraison (idéalement une livraison qui n’aboutit pas dans le dossier des indésirables).


- Votre contenu doit être enligné avec les besoins et les intérêts de vos abonnés (ils se sont inscrits pour une raison!)


- Vos lignes d’objets doivent être percutantes (l’effet sur le taux d’ouverture est direct).


- La fréquence de vos envois doit être respectueuse des préférences de vos abonnés.


- La journée et l’heure de vos envois doivent être optimisées en fonction des habitudes de votre cible (B2B ou B2C).


Je vous conseille enfin de tester les éléments que je viens de mentionner avant de commencer votre campagne d’épuration afin de ne pas torpiller votre liste pour de mauvaises raisons.


Une fois l’opération terminée, votre taux d’ouverture devrait augmenter fortement et s’avérer plus représentatif de l’appréciation réelle de vos publications. Il s’agit d’un bon point de départ pour ensuite comparer vos résultats réels via différents benchmarks, améliorer votre stratégie et atteindre des sommets encore plus élevés.


 

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

Quand la crise frappe : quoi dire et quoi faire

BALADO. En gestion de crise aujourd’hui, la capacité des organismes à gérer le message sur les ...

À la une: les prix PDG de l'année «Les Affaires»

Édition du 08 Décembre 2018 | Les Affaires

En manchette cette semaine, les prix PDG de l'année «Les Affaires».

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

12/12/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.