Ce n'est pas demain la veille qu'on pourra abandonner les voitures

Publié le 06/06/2014 à 15:53

Ce n'est pas demain la veille qu'on pourra abandonner les voitures

Publié le 06/06/2014 à 15:53


Pour Keolis Canada, il y aurait une option. Mais les pouvoirs publics devront contribuer. « Si les communautés en cause décident qu’il s’agit d’un service essentiel, elles pourraient faire appel aux programmes d’aide au transport qui existent, précise Marc-André Varin. Le transporteur n’y a pas droit directement. Mais les municipalités, oui, en autant qu’elles contribuent avec une mise de fonds. Nous pourrions alors tenter de trouver une solution ».


Il existe déjà des précédents. Orléans a conclu une entente avec le Conseil régional de transport (CRT) de Lanaudière, et exploite pour lui le circuit Joliette-Montréal. Il existe aussi des formules où l’autocar arrête moins souvent, mais ses haltes servent de points de correspondance et une forme de transport collectif local prend le relais, comme c’est le cas dans certaines municipalités de la Gaspésie.


De toutes façons, la pâte dentifrice vient de sortir du tube. On ne pourra pas l’y réinsérer. Keolis Canada n’a pas l’intention de faire marche arrière. Des audiences de la Commission de transport sont prévues en août et en septembre. Et si on ne trouve pas de voie de sortie ?


« Nous avons entrepris dès 2009 le même genre de démarches dans les Maritimes en regard de notre filiale Acadian. En 2011, on ne nous avait toujours pas consenti d’allègements. Nous avons interrompu nos activités. » Des repreneurs locaux se sont manifesté, mais le service n’est plus que parcellaire.


Menaces en l’air ? Probablement pas. Sans être belliqueuse, la position de l’entreprise est ferme. Elle ne veut plus perdre de l’argent.


Devrait-on l’étatiser ? C’est ce que certains vont proposer. Mais imaginez la gestion d’un tel réseau dans le système public… ce serait un méchant casse-tête. Sauf qu'il faudra quand même trouver une façon de venir à la rescousse des communautés touchées.


Et tout ça survient au moment où on nous annonce la mort de la voiture conventionnelle, avec l’extension du transport collectif, et électrique svp, vers les régions…  Allô ? Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

En direct: le débat des chefs

13/09/2018 | lesaffaires.com

LesAffaires.com vous présente, en direct, le débat des chefs des élections provinciales québécoises 2018.

Entrevue QS: les grandes entreprises devront faire leur part

Mis à jour le 13/09/2018 | François Normand

D'ici jeudi, nous publions à chaque jour un grand entretien avec les chefs de parti. Aujourd'hui: Manon Massé, de QS.

Blogues similaires

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

19/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

21/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.