Monsieur Trudeau, n'entravez pas le succès de nos entrepreneurs!

Publié le 21/09/2017 à 08:22, mis à jour le 02/10/2017 à 11:16

Monsieur Trudeau, n'entravez pas le succès de nos entrepreneurs!

Publié le 21/09/2017 à 08:22, mis à jour le 02/10/2017 à 11:16

Bill Morneau et Justin Trudeau. Photo: Getty Images.

Monsieur Trudeau, je ne voulais pas écrire un millième article concernant votre dernière réforme fiscale, qui fera en sorte que beaucoup d’entrepreneurs vont perdre le peu d’«avantages» qu’ils ont.


À la place, je préférais vous mettre dans la peau, pendant quelques instants, de l’un (ou de l’une) de ces entrepreneurs, afin que vous compreniez mieux notre réalité et que vous ne preniez pas de décisions basées sur le succès que certains d’entre nous connaissent, mais plutôt en tenant compte de tout le chemin parcouru et des risques pris afin de l’atteindre, ce fameux succès.


J’ai décidé de me lancer en affaires à ma sortie de l’université. Bien que j’aurais pu prendre un chemin différent et moins risqué, je me suis dit que je voulais aller au bout de mes rêves et que j’aurais toute ma vie pour trouver un «emploi normal» dans mon domaine d’étude (la science politique!)


Pour Vinny, le choix s’imposait naturellement. Plus jeune, il travaillait au Costco(Nasdaq, COST) et, entre deux graffitis, il se demandait bien ce qu’il allait faire du reste de sa vie. Puis, l’amour pour le textile et la mode ont fait de lui un des designers les plus en vue dans le streetwear avec sa marque Success qui, aujourd’hui, est fièrement portée par les jeunes, et moins jeunes, Canadiens de toutes les provinces.


Pour Andréanne, ancienne candidate (avec tous les préjugés qui viennent avec) d’une émission de téléréalité populaire et ancienne attachée de presse d’un ministre provincial, son rêve entrepreneurial est né sur le Web. Bien qu’au début, c’était plus une passion qu’une entreprise, elle a rapidement gravi les échelons et a ouvert les boutiques éphémères Womance aux quatre coins de la province, connaissant un succès fulgurant dès le premier jour.


Blogue Croissance PME


 


Pour Bastien, c’est en tombant en amour avec le Québec qu’il est devenu entrepreneur. Réalisant que le sirop d’érable n’était pas que bon sur les crêpes, il a décidé de fonder une entreprise de soda artisanal à base de notre or blond.


Ces histoires, ce sont aussi celles de centaines de milliers d’entrepreneurs, de St. John’s à Vancouver et de Whitehorse à Windsor.



« C’est l’histoire d’entrepreneurs chevronnés qui ont décidé de prendre des risques démesurés afin d’améliorer leur sort et celui de leur famille. Ce sont des histoires dont les 36 millions de Canadiens peuvent être fiers. »


Après tout, ne sommes-nous pas un pays de bâtisseurs, et donc, d’entrepreneurs? Que serait le Canada aujourd’hui sans les idées folles de Joseph-Armand Bombardier ou d’Alphonse et de Dorimène Desjardins?


Je ne suis pas le genre d’entrepreneur qui hurle sur toutes les tribunes afin de dénoncer telle ou telle décision. Je suis un homme d’action qui dédie une très grande partie de sa vie à promouvoir les bienfaits de l’entrepreneuriat, pas seulement devant l’entrepreneur lui-même, mais devant toute notre société.


Je rêve du jour ou l’on cessera de voir un entrepreneur simplement comme un créateur d’emplois et de richesse, mais aussi comme un créateur de fierté qui, grâce à son parcours et sa prise de risques, fait du Canada le pays qu’il est aujourd’hui.


Je suis 100% d’accord avec vous. Nous avons grand besoin de réformer nos politiques fiscales, mais faites attention à ne pas compliquer encore plus le chemin vers le succès des nos entrepreneurs!


Merci d’avoir pris quelques minutes afin de me lire. Je profite de l’occasion pour vous inviter à mes bureaux afin de discuter d’entrepreneuriat autour d’un bon cocktail avec, bien sûr, Vinny, Andréanne, Bastien et tous les autres.

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Sur le même sujet

Cannabis: les provinces récolteront 70% des recettes fiscales

11/12/2017 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le ministre fédéral des Finances a conclu une entente avec ses homologues provinciaux, rapporte CBC.

Le libre-échange avec la Chine est un pari risqué

09/12/2017 | François Normand

ANALYSE. Les avantages du libre-échange seraient nombreux, mais aussi les inconvénients. Voici pourquoi.