L'école et l'investissement font-ils bon ménage?

Publié le 23/12/2012 à 13:19, mis à jour le 24/12/2012 à 09:52

L'école et l'investissement font-ils bon ménage?

Publié le 23/12/2012 à 13:19, mis à jour le 24/12/2012 à 09:52

© Rimantas Abromas | Dreamstime.com

BLOGUE. Un jour, Warren Buffett a prodigué le conseil suivant : ''Lisez Benjamin Graham et Phil Fisher, lisez des rapports annuels, mais ne faites pas d'équations contenant des lettres grecques à l'intérieur''. 


Or, nous avons remarqué durant nos cours de finances que les lettres grecques étaient fort présentes dans les équations. Parfois, on pouvait avoir l'impression que ces équations pouvaient résoudre tous les défis que pose la gestion de portefeuille. 


Parmi ces lettres, on retrouve σ, sigma, pour calculer l'écart-type. Nous avons également α (alpha), β (beta), Δ (delta) ainsi que quelques autres. L'un des nombreux sites expliquant la signification de ces symboles souligne qu'un investisseur possèdera une longueur d'avance sur les autres s'il sait comment les utiliser et les interpréter.


Lorsque nous analysons un titre, nous portons une attention particulière au rendement sur l'équité, la stabilité du bilan et l'actionnariat parmi les dirigeants. Jusqu'à maintenant, aucune lettre grecque ne s'y retrouve. Nous insistons fortement sur l'évaluation, car nous croyons que la clé consiste à acheter un titre à un prix bien inférieur à ce qu'il vaut vraiment. Encore là, l'équation utilisée s'avère fort simple et dénuée de toute lettre grecque. 


Tous les autres critères que nous scrutons dans une entreprise ne requièrent que du jugement, de l'expérience et certains calculs arithmétiques de base.


Paul Tudor Jones, un gestionnaire de fonds de couverture qui devint multimilliardaire, avait été accepté à la célèbre institution ''Harvard'' à ses débuts. Toutefois, il refusa d'y aller, alors qu'il remit en cause son utilité pour ce qu'il désirait faire dans sa carrière.  ''C'est fou, car pour ce que je fais, ils ne vont rien m'enseigner. Les aptitudes nécessaires pour mon travail ne constituent pas des éléments enseignés dans les cours de finances ou de commerce.'' avait-il déclaré dans une entrevue accordée dans son bureau du Connecticut, en l'an 2000. 


À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Nous vivons des temps incertains, et alors?

Un investisseur nous a récemment fait part de ses inquiétudes concernant la Bourse. ''Avec tout ce qui se ...

Attendre un miracle pour éviter une perte

Un comptable révisait les états financiers d'un client avec celui-ci, et il fut question d'un terrain ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Et si les humains n'étaient pas faits pour la Bourse...

Édition du 25 Octobre 2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. La plupart de mes lecteurs savent que j'ai écrit deux livres sur la Bourse. Peu savent que le manuscrit du ...

Ces québécoises se relèveront-elles?

Édition du 25 Octobre 2014 | François Pouliot

On l'avait oublié, mais la voilà qui revient : la crainte. Les marchés boursiers hésitent au moment où les ...

Pourquoi PH&N rouvre son fonds d’obligations de sociétés?

Les obligations de sociétés sont redevenues attrayantes après leur repli récent, selon le réputé gestionnaire PH&N.