La Montréalaise 2PS veut en découdre avec les consultants sans scrupules

Publié le 07/01/2016 à 11:01

La Montréalaise 2PS veut en découdre avec les consultants sans scrupules

Publié le 07/01/2016 à 11:01

De gauche à droite, Yann Rousselot-Pailley et Loïc Bisière, co-fondateurs de la plateforme de consultation 2PS. [Photo : Jessica Dupont]

Yann Rousselot-Pailley a lancé 2PS pour court-circuiter les grandes firmes de consultation dont les pratiques douteuses font le pain et le beurre de la série télévisée House of Lies. «C’est un milieu hautement détestable, lance Yann Rousselot-Pailley, pdg de 2PS. On parle de grosses firmes qui font des marges de malade mental en embauchant des jeunes qui sortent de l’école pour appliquer leur recette, qui implique souvent de faire du copier-coller.»


2PS, dont l’application Android a été lancée mercredi, est une plateforme mettant en relations des entreprises et des consultants. Grâce à son algorithme, cependant, Yann Rousselot-Pailley espère inciter les consultants sur sa plateforme à être honnêtes, en retenant les services d’un collègue sur la plateforme lorsqu’ils ne sont pas la meilleure personne pour effectuer une tâche : «Les consultants ont tendance à tout garder pour eux, mais notre plateforme favorise ceux qui passent la puck», explique l’entrepreneur.


Lui-même un ancien consultant pour KPMG, Yann Rousselot-Pailley relate avoir effectué du travail facturé 400 $ de l’heure aux clients, alors qu’il n’était payé que 20 $ de l’heure en tant que junior. Aussi, en travaillant avec des consultants expérimentés, Yann Rousselot-Pailley estime pouvoir offrir un meilleur service tout en réduisant les prix avec 2PS.


Par exemple, 2PS estime que ses consultants peuvent préparer une demande de crédits d’impôt pour la R & D pour 6 000$. Or, Yann Rousselot-Pailley soutient que des consultants exigent entre 15 % et 30% du montant du remboursement pour faire ce travail. «Pour un remboursement de 100 000 $, on parle d’honoraire de 30 000 $ pour quelque chose qui devrait prendre 40 heures à faire.»


Encore à ses débuts, la start-up a attiré 120 consultants, dont 70 sont situés à Montréal. La plateforme visant le marché international, elle prévoit toutefois développer un réseau véritablement international de consultants.


Yann Rousselot-Pailley, par contre, n’aspire pas à réduire les prix de la consultation en facilitant l’accès à une main d’œuvre située dans les pays en voie de développement. Ainsi, 2PS aspire davantage à devenir le Crew de la consultation qu’à devenir l’Upwork de la consultation. Ainsi, si l’algorithme de 2PS propose un consultant étranger, c’est parce qu’il est le meilleur candidat pour le contrat et non pas parce qu’il coûte moins cher.


Si vous avez aimé ce billet de blogue, suivez-moi sur Facebook ou sur Linkedin.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Les noms d'entreprises fantaisistes font rager la Chine

18/08/2017 | AFP

Qu'ont en commun «Peur de ma femme» et «Qu'est-ce que tu regardes»? Ces entreprises enragent le gouvernement chinois.

Concentré d'experts 09: Le référencement sur le Web

17/08/2017 | Matthieu Charest

Marketing, recrutement et conformité douanière, Les Affaires vous offre les experts dans une série vidéo exclusive.

OPINION Peut-on réussir si on est honnête?
15/08/2017 | Nicolas Duvernois
Concentré d'experts 08: le terrible code SH
15/08/2017 | Matthieu Charest
Cette PME fait des affaires en jouant avec de l'eau
10/08/2017 | Nathalie Vallerand

Blogues similaires

L'héritage de Bernard Morency : nous assurer une retraite décente

Édition du 08 Juillet 2017 | René Vézina

Le tiers des Québécois misent sur le jackpot à la loterie pour mieux profiter de leurs vieux jours. Invraisemblable ...

L'investissement responsable guide les commandites de festivals

27/07/2017 | Diane Bérard

BLOGUE. Les commanditaires de festivals utilisent un questionnaire qui vérifie aussi les retombées sociales.

Le design du bureau nuit-il à vos employés?

16/08/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que certains types de bureau ne conviennent pas à tout le monde, selon une étude suédoise...