Bell achète Astral pour mieux rivaliser avec Quebecor

Publié le 16/03/2012 à 11:02, mis à jour le 16/03/2012 à 13:45

Bell achète Astral pour mieux rivaliser avec Quebecor

Publié le 16/03/2012 à 11:02, mis à jour le 16/03/2012 à 13:45

[Photo-montage : Charles Desgroseillers]

George Cope, pdg de BCE, estime que l’acquisition d’Astral Media permettra à l’entreprise de se battre à armes égales avec Vidéotron au Québec. Durant la conférence de presse de vendredi matin, qui a eu lieu au siège social d’Astral Media à Montréal, George Cope a évoqué à plusieurs reprises, mais sans le nommer, son principal concurrent québécois.


«Cette acquisition nous permettra d’être à forces égales par rapport à un concurrent au Québec que vous connaissez très bien», a lancé George Cope, évitant de nommer Quebecor Media. Ainsi, Bell a acheté Astral Media en partie pour pouvoir concurrencer Quebecor sur le terrain des médias.


La part de marché de Bell en télévision passera de 6 à 32 % au Québec, avec l’acquisition d’Astral et de ses huit chaines spécialisées en français, dont Super Écran et Canal D. Cet imposant portefeuille en télévision permettra ainsi à Bell de fournir davantage de contenu vidéo pour les tablettes et les téléphones cellulaires.


Bell fera également une incursion majeure en matière de radiodiffusion en mettant la main sur les 85 stations d’Astral, dont 10 stations de radios francophones NRJ. Malgré tout, George Cope écarte du revers de la main toute intervention du CRTC et du bureau de la concurrence : « Si vous regardez les actifs que nous avons au Québec, ceci nous amène presque a égalité par rapport à notre principal concurrent. Nous ne prévoyons donc pas de problème avec le CRTC. »


Suite à l’acquisition d’Astral, Bell deviendra l’un des plus importants employeurs au Québec, avec 20 000 employés dans la province. Selon George Cope, la transaction devrait être finalisée d’ici la fin de l’année.

À propos de ce blogue

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE est le blogue de Julien Brault, journaliste spécialisé en technologies et en capital de risque. Sa mission : présenter les start-ups d'ici et d'ailleurs qui sont en train de transformer le monde et traiter des dernières innovations technologiques dans tous les domaines.

Julien Brault

Sur le même sujet

L'Industrielle Alliance serait sur le point d'acheter Ten Star

06/11/2014 | Finance et Investissement

PRIMEUR - Investia Services Financiers et Centre national de courtage d’assurance, deux filiales de ...

Une tendance inquiétante à long terme

Même avec un taux de chômage bas, une société ne peut pas s'enrichir en l'absence d'épargne.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Et si on s'employait plutôt à chercher plus de revenus?

23/11/2014 | René Vézina

L’ouverture des sociétés d’État québécoises au capital citoyen pourrait être une solution à envisager sérieusement.

4 tendances et 4 occasions d'affaires du consumérisme post-démographie

24/11/2014 | Diane Bérard

Près de 40 % des 1000 artistes préférés des 60 ans sont aussi ceux des 13 ans. La majorité des gamers sont des gameuses

À quoi bon rester fidèle à votre employeur?

25/11/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Saviez-vous qu'en étant fidèle à son employeur un salarié s'appauvrit par rapport à celui qui lui est infidèle?