Les ventes résidentielles baissent de 10% au Québec

Publié le 15/12/2014 à 12:35

Les ventes résidentielles baissent de 10% au Québec

Publié le 15/12/2014 à 12:35

Photo: Les Affaires

Les ventes diminuent considérablement et les prix augmentent tranquillement dans l’immobilier résidentiel en novembre comparativement au même mois en 2013.


Les ventes ont baissé par rapport à la même période l’an passé tant pour les unifamiliales que pour les copropriétés. On enregistre une baisse des ventes d’un peu plus de 10% dans les deux secteurs. Au total, 2002 copropriétés et 4374 unifamiliales ont été vendues en novembre 2014, selon les actes notariés colligés par JLR.


Du côté des prix, ils progressent légèrement pour les copropriétés et les unifamiliales relativement à l’an dernier. La hausse de prix des unifamiliales a été de 1,3 %. Il s’agit d’une augmentation supérieure à celle de 0,9 % enregistrée en octobre. Le prix médian pour novembre a été de 222 847 $.


Pour les copropriétés, la hausse a également été supérieure à celle du mois dernier où l’augmentation avait été très faible. Le prix médian s’est établi à 234 874 $ soit une hausse de 2,4% de plus qu’à pareille date l’an dernier.


Les ventes d’unifamiliales diminuent à Québec et le prix descend à Sherbrooke


Malgré la tendance générale, quelques régions se distinguent par leurs résultats. Du côté des ventes d’unifamiliales, la diminution est particulièrement importante à Québec avec une baisse de 23,2%. La région de Saguenay, qui a vécu au cours des derniers mois une période relativement difficile au niveau des ventes, s’en tire bien en comparaison aux autres régions avec une diminution des ventes de seulement 1,0%.



C’est également au Saguenay que la hausse de prix a été la plus forte (11,2%). Toutefois, il faut nuancer ce point puisque le prix médian de novembre 2013 était particulièrement bas. Lorsque le nombre de ventes de propriétés est faible, les fluctuations du prix médian sont sujettes à des variations qui ne sont pas reliées à l’évolution des prix sur le marché. En d’autres mots, avec un petit nombre de transactions, la proportion des propriétés plus ou moins luxueuses ayant été vendues et servant au calcul du prix médian peut varier et, par conséquent, faire fluctuer le prix.


La région de Sherbrooke est la seule où l’on a noté une baisse de prix pour novembre. Le prix médian s’est établi à 195 400 $, soit 2,7% de moins qu’en novembre 2013. Ici encore, le prix a été plus haut que la tendance générale de novembre dernier.


Les ventes de copropriétés ralentissent dans la RMR de Montréal


Le marché des copropriétés à Montréal a également connu une baisse de vente importante, soit de 8,8 %. C’est une diminution légèrement moins élevée que pour l’ensemble du Québec. Quant au prix médian, il a suivi la tendance générale avec une légère hausse de 1,0%.


Les conclusions et les éléments à surveiller


Peu de propriétés ont été transigées en novembre cette année par rapport à l’an dernier. Il s’agit d’une baisse considérable du nombre de ventes. Est-ce une situation temporaire? Ce sera certainement une tendance à surveiller. Une faiblesse de la demande par rapport à l’offre pourrait mettre de la pression à la baisse sur les prix qui n'augmentent déjà que faiblement.


Pour l’instant, néanmoins, l’évolution des prix est conforme aux attentes avec une hausse légère (sous le niveau de l’inflation pour les unifamiliales).


Lire mes autres articles

À propos de ce blogue

Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca

Joanie Fontaine

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.