Ne brisez pas le silence!

Publié le 24/05/2012 à 19:28, mis à jour le 28/05/2012 à 14:22

Ne brisez pas le silence!

Publié le 24/05/2012 à 19:28, mis à jour le 28/05/2012 à 14:22

shutterstock.com

BLOGUE. Les experts en négociation connaissent l’importance du silence. Une amie avocate spécialisée dans la médiation m’a déjà confié que c’était d’ailleurs son « arme no 1 ». Pourtant, quand on se prépare à communiquer avec ses employés, avec ses pairs, avec ses patrons ou avec ses clients, on pense à tout ce qu’on va dire, rarement au(x) silence(s), qu’on devrait également prévoir. Pourquoi est-il important de se taire quand on communique et, surtout, quand on négocie?


L’utilité des pauses


Lorsque vous communiquez une nouvelle information, les pauses que vous faites donnent à l’autre – une seule personne ou un groupe – le temps de s’imprégner de ce que vous dites. Le temps de digérer, de comprendre, avant d’accepter cette information.


Dans une communication à deux, les pauses obligent votre interlocuteur à se responsabiliser. Tant que vous parlez, l’autre ne se mouille pas, il écoute. Quand vous cessez de parler, vous le forcez à s’engager dans l’échange. Vous l’obligez en quelque sorte à prendre position. Littéralement : à se prononcer. Donnez-lui le temps.


Ces pauses peuvent être inconfortables, mais en résistant à l’envie de les remplir, vous faites preuve d’autorité. Vous démontrez de l’assurance en n’ayant pas besoin de meubler le vide.


Savoir se taire


Attention cependant aux silences pontifiants et ne confondez pas temps morts et pauses utiles. Les silences pontifiants ne renforcent pas votre autorité, bien au contraire, quant aux temps, ils peuvent donner l’impression que vous n’êtes pas engagé dans ce que vous dites.


Les pauses dans vos communications, c’est votre ponctuation. Outre qu’elles peuvent servir à engager votre interlocuteur, elles jouent aussi un rôle « grammatical » : elles vous permettent de changer de sujet, d’ouvrir une période de questions, etc.


Au moment de préparer votre prochaine communication, pensez à l’aérer un peu pour vous permettre de faire des pauses. Plus vous serez conscient de votre communication, moins vous aurez besoin de penser aux pauses, elles arriveront naturellement. Tout comme un point à la fin d’un billet.


_________________________________


À propos du blogue Gestionnaires inspirants


Ce blogue tire son nom du plus récent ouvrage d’Isabelle Lord, Gestionnaires inspirants : les 10 règles de communication des leaders.Il souhaite éveiller les consciences sur les comportements de gestion nuisibles et fournir des pistes d’amélioration sous forme de conseils ancrés dans le quotidien des gestionnaires.


Formatrice et coach professionnelle possédant plus de 20 ans d’expérience comme experte et gestionnaire, l’auteure est présidente de Lord Communication managériale. Elle aide les gestionnaires à atteindre leurs objectifs en améliorant leurs habiletés de communication. Conférencière à HEC-Montréal, elle offre aussi des formations sur mesure en entreprise ainsi que des séminaires publics visant à habiliter les gestionnaires et aspirants gestionnaires à tenir des communications inspirantes.

À propos de ce blogue

Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale, est aussi auteure de plusieurs livres à succès dont «Le courage de dire». Conférencière et coach réputée, Isabelle Lord est reconnue pour son approche pragmatique et stimulante de la communication de gestion. Chaque billet de ce blogue est un instant de réflexion sur vos communications et une source de conseils éclairés et pertinents en mettre en pratique.

Isabelle Lord

Sur le même sujet

8 questions à se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Blogues similaires

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.