La bosse des affaires

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Avril 2014

La bosse des affaires

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Avril 2014

C'était à la fin des années 1990. Il avait 12 ans. Ce jour-là, il accompagnait son père au siège social de Cascades à Kingsey Falls. Pendant que le paternel - qui est fiscaliste - discutait chiffres avec les dirigeants de l'entreprise, le jeune garçon attendait sagement à l'extérieur du bureau.


Soudain, Alain Lemaire l'invita à entrer. Content d'avoir de la compagnie, le jeune garçon s'exécuta.


Au bout d'un moment, et sans crier gare, l'adolescent prit la parole : «Et pourquoi vous ne me commanditez pas ?» lança-t-il au dirigeant. Pris un peu au dépourvu, le pdg de Cascades répondit : «Ben, tu veux combien ?» «Je veux juste un sticker Cascades sur mon casque pour faire cool», répondit le garçon. Il prit toutefois soin d'ajouter : «Mais si, un jour, je m'en vais sur le circuit international, je veux que vous vous en rappeliez !»


Vous l'avez peut-être reconnu. Le jeune en question n'est nul autre qu'Alexandre Bilodeau. Dix bonnes années plus tard, en 2010, il obtenait la médaille d'or des bosses en ski acrobatique aux Jeux olympiques de Vancouver. En 2014, il a répété l'exploit à Sotchi. Après lui avoir offert son logo, Cascades lui a octroyé des bourses, puis des commandites. La relation dure depuis plus de 15 ans.


Alexandre Bilodeau, qui a aujourd'hui 26 ans, a raconté cette anecdote le 16 avril devant le gratin du milieu des affaires réuni lors du Gala Hommage aux frères Lemaire, organisé par la Fondation de l'entrepreneurship. Réactions dans la salle : le jeune homme, qui étudie à l'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia, n'est pas juste un athlète, il a aussi le sens des affaires. Son ambition est d'ailleurs de poursuivre une carrière dans le monde des affaires. «Je songe à obtenir le titre de CPA», m'a-t-il précisé.


Pas étonnant. Je gage d'ailleurs que plusieurs dirigeants présents au Gala ont songé à l'embaucher sur-le-champ !


Cette anecdote n'a pas de lien direct avec notre manchette, si ce n'est que, pour réussir, il faut être audacieux et avoir une vision. Je m'explique. Notre chroniqueur Bernard Mooney raconte comment multiplier par 100 son argent en Bourse. Cela peut sembler un peu farfelu, et pourtant, l'une des premières conditions pour atteindre cet objectif, c'est d'y croire... tout comme l'ont fait Alexandre Bilodeau et Cascades.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.