Pouliot - Hydro: après les minicentrales, il faut abandonner l'éolien

Publié le 06/02/2013 à 09:25, mis à jour le 06/02/2013 à 09:25

Pouliot - Hydro: après les minicentrales, il faut abandonner l'éolien

Publié le 06/02/2013 à 09:25, mis à jour le 06/02/2013 à 09:25

BLOGUE. Le gouvernement du Québec annule la réalisation de six minicentrales privées qui devaient générer 50 Mégawatts d'électricité. Une bonne décision. Ce n'est malheureusement qu'une goutte dans un verre de surplus. L'appel d'offres de 700 MW d'éolien promis par le gouvernement Charest à la veille des élections devrait aussi être annulé. Tout comme celui pour 150 MW supplémentaires à partir de la biomasse.


Le Québec nage dans les surplus d'électricité. La dernière mise à jour d'Hydro-Québec estime que nous serons encore en surplus en 2027.


Chaque fois que la société d'État signe un nouveau contrat d'approvisionnement en électricité, elle se creuse une perte. Elle achète de l'électricité dont elle n'a pas besoin et voit ainsi sa rentabilité s'affaiblir. Option Consommateur, dont les chiffres sont contestés par Hydro, évalue que d'ici 2020, la perte cumulée occasionnée à Hydro pourrait atteindre 4,5 G$.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


En annulant les projets de minicentrales, le gouvernement vient de faire un premier pas. Mais c'est un bien petit pas. Qu'est-ce en effet que 50 MW, lorsqu'on le met en comparaison avec l'appel d'offres de 700 MW qu'a promis le gouvernement Charest pour l'éolien et les 150 MW supplémentaires en cours pour de la biomasse.


L'éolien est-il plus justifié?


Il faut évidemment se garder de simplifier la situation à outrance. L'industrie éolienne plaide qu'elle génère 4000 emplois dont les salaires viennent compenser le trésor public. Elle fait aussi valoir que le plan stratégique d'Hydro-Québec prévoyait initialement l'installation de 4000 MW d'électricité et que les derniers 700 MW sont nécessaires à la crédibilité de la province. Des investissements ont été effectués au Québec sur la base de 4000 MW, dit-on, et ce serait manqué à notre engagement de ne pas se rendre au bout de la promesse.


L'argument des emplois est un leurre. Il est douteux que l'éolien emploie réellement 4000 salariés. Les libéraux parlaient d'un peu plus de 1000 cet été. Il nous a en outre été donné d'observer qu'un certain nombre des emplois que l'on attribue au secteur sont principalement redevables à d'autres secteurs d'activités comme le gaz naturel. Il faut surtout bien comprendre que l'exercice d'accorder un contrat éolien est dans le contexte actuel l'équivalent de subventionner à presque 100% l'industrie. C'est fort discutable. D'autant qu'au terme de cet éventuel appel d'offres l'industrie semble devoir de toute façon tomber.


L'argument de la crédibilité du Québec face aux investisseurs a plus de poids, mais demande nuance. Le gouvernement du Québec n'a pas promis 4000 MW, il a inscrit 4000 MW dans son plan stratégique en indiquant que ses appels d'offres exigeraient un certain pourcentage de contenu québécois. Il y a un monde de différence entre un plan stratégique d'Hydro et un contrat. L'industrie le sait, et elle savait aussi que son développement n'était pas sans risque d'affaires.


La biomasse


À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Est-ce la correction tant attendue?

Mis à jour le 16/04/2017 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Pour l'instant, la Bourse résiste plutôt bien aux chocs et aux déceptions qui lui ont été servi.

Ce vendeur à découvert s'acharne sur Home Capital

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur compare le fondateur de Home Capital à l'ancien dirigeant de Valeant!