Les politiciens ne doivent plus s'occuper du climat

Publié le 26/09/2018 à 09:56

Les politiciens ne doivent plus s'occuper du climat

Publié le 26/09/2018 à 09:56

Une maison endommagée par un ouragan (source: Getty Images)

BALADO - On ne confie pas aux politiciens la gestion de la politique monétaire, car ils manquent d'indépendance pour prendre les décisions qui s'imposent afin de stabiliser les prix et l'économie. Pourquoi confions-nous alors aux politiciens la responsabilité de déterminer et de faire respecter les cibles de réductions de gaz à effet de serre (GES), alors que nous vivons une crise écologique mondiale qui nécessite des mesures très ambitieuses, voire draconniennes ? Dans ce contexte, la Banque du Canada pourrait bien être un modèle à suivre pour lutter contre le changement climatique.



Approfondir ce sujet avec l’analyse géopolitique de notre journaliste François Normand.


 

À propos de ce blogue

Dans son analyse hebdomadaire Zoom sur le monde, François Normand traite des enjeux géopolitiques qui sont trop souvent sous-estimés par les investisseurs et les exportateurs. Journaliste au journal Les Affaires depuis 2000 (il était au Devoir auparavant), François est spécialisé en affaires internationales, en énergie & ressources naturelles, et en analyse géopolitique. Ce passionné de relations internationales écrit actuellement un livre sur l’économie chinoise. François est historien de formation, en plus de détenir un certificat en journalisme de l’Université Laval. Il a réussi le Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada (CCVM) de l’Institut canadien des valeurs mobilières et il a fait des études de 2e cycle en gestion des risques financiers à l’Université de Sherbrooke durant 15 mois. Actuellement, il est inscrit au MBA à temps partiel à l'Université de Sherbrooke. Depuis une vingtaine d’années, François a réalisé plusieurs stages de formation à l’étranger: stage à l’École supérieure de journalisme de Lille, en France (1996); stage auprès des institutions de l'Union européenne, à Bruxelles (2002); stage auprès des institutions de Hong Kong (2008); participation à l'International Visitor Leadership Program du State Department, aux États-Unis (2009). En 2007, il a remporté le 2e prix d'excellence Caisse de dépôt et placement du Québec - Merrill Lynch en journalisme économique et financier pour sa série « Exporter aux États-Unis ».

François Normand

Sur le même sujet

Accusations: pas d'entente avec Ottawa pour l'instant, dit SNC Lavalin

SNC-Lavalin affirme qu'elle ne sera pas invitée à négocier un accord de réparation avec les procureurs fédéraux.

Les pertes causées par les catastrophes naturelles ont explosé depuis 20 ans

Les pertes causées par les catastrophes naturelles ont explosé de 251 pour cent en 20 ans.