Laval axe son développement sur la mobilité active

Publié le 11/09/2018 à 10:52

Laval axe son développement sur la mobilité active

Publié le 11/09/2018 à 10:52

Moins de déplacements en auto, plus de piétons, de cyclistes et d’usagers du transport collectif. Laval veut rompre avec le passé et se défaire de son image de ville impersonnelle conçue pour l’automobile. Ses quatre gros projets de développement en cours misent sur les services de proximité, la mobilité active et les espaces verts.


Le maire de Laval, Marc Demers, viendra parler de la transformation de sa ville lors de la conférence Infrastructures et grands projets publics, présentée le 23 octobre prochain à Montréal par les Événements Les Affaires.


Diminuer la place de l’automobile ? « C’est possible, mais ça ne se fait pas de façon coercitive, dit-il. Il faut offrir des solutions de rechange pour que les gens en viennent à préférer se déplacer à vélo, à pied ou en transport collectif. »


Laval a d’ailleurs lancé cet été un projet pilote de vélos à assistance électrique en libre-service à certains endroits stratégiques. Elle offre aussi un service d’autobus gratuit, la navette 360, qui relie plusieurs commerces, hôtels et attraits touristiques de son nouveau centre-ville, près du métro Montmorency.


Avec deux milliards de dollars d’investissements publics et privés qui sont planifiés au cours des prochaines années, le centre-ville de la troisième plus grande ville au Québec est en pleine effervescence. Au programme : la construction d’un centre aquatique municipal et d’une grande bibliothèque. Le Musée Armand-Frappier y sera aussi relocalisé.


Les projets privés ne sont pas en reste avec le complexe multifonctionnel de 1,4 million de pieds carrés Espace Montmorency du Groupe Montoni (un investissement de près de 500 millions) ainsi que la phase 2 du complexe de copropriétés et de maisons de ville Urbania.


Un nouveau visage pour Val-Martin


Un important projet de revitalisation est aussi en cours dans Val-Martin, un secteur défavorisé du quartier Chomedey. L’administration Demers veut en faire un milieu de vie écoresponsable et propice à la mixité sociale. Au cours des derniers mois, quelque 130 logements sociaux, insalubres, ont été démolis. Et d’ici la fin de la première phase au printemps 2020, 357 logements pour les familles à revenus modestes seront construits.


« Le secteur sera complètement transformé, indique Marc Demers. Il y aura une école, des petits commerces, un centre communautaire, un parc pour réduire les îlots de chaleur et un système de transport collectif efficace. Par exemple, le boulevard Notre-Dame, qui est au cœur du quartier, aura une voie réservée pour les autobus et une piste cyclable. »


« J’aimerais aussi que la ligne orange du métro se prolonge jusqu’ici », rêve le maire.


Infrastructures et grands projets publics


Créer des « TOD »


La Ville de Laval a de plus entrepris de convertir les secteurs des stations de métro Cartier et de la Concorde en TOD (Transit-Oriented Development).


Pour arriver à ses fins, elle a débloqué des fonds pour acheter des terrains et relocaliser des industries qui étaient établies dans un vieux parc industriel, près du métro de la Concorde et d’une voie ferrée. Les travaux de revitalisation incluent l’aménagement d’un parc linéaire le long de la voie ferrée, d’une place publique, d’un parc central et d’un passage piétonnier et cyclable pour désenclaver certains résidents qui doivent faire un long détour pour accéder au métro. La construction de 1500 logements et de commerces de proximité est aussi dans les cartons.


Le pari ? Transformer cet ancien quartier industriel en milieu de vie dynamique et axé sur la mobilité active. Avec ce projet et les autres, le maire Demers a bon espoir de diminuer la dépendance des Lavallois à l’automobile. « Laval est une ville jeune et elle a les atouts nécessaires. Connaissez-vous beaucoup de villes qui ont des espaces à développer à côté d’une station de métro? »


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Montréal-Trudeau : décollage imminent d’un projet de 2,5 milliards

BLOGUE. Nouveau débarcadère, nouveaux stationnements, nouvel espace dédié...

Croissance prévue de 10 % du secteur minier au Zimbabwe

24/05/2018 |

La Chambre des mines du Zimbabwe prévoit une croissance de 10 % de son secteur minier en 2018, qui sera ...