Cinq clés pour gérer les changements d'une fusion-acquisition

Publié le 25/07/2018 à 17:20

Cinq clés pour gérer les changements d'une fusion-acquisition

Publié le 25/07/2018 à 17:20

Quel que soit le secteur au sein duquel votre organisation évolue, une chose est sûre. Aujourd’hui, aucune entreprise n’est à l’abri des transformations. Comment faire face alors à ces changements qui bouleversent vos façons de faire? Le cabinet d’avocats Lavery, qui veut devenir un moteur de la transformation au sein de sa propre industrie, nous livre cinq clés pour bien gérer ces changements que sont appelées à vivre désormais les organisations.


« Premier facteur de succès : identifiez les membres de votre équipe qui vont se retrouver au cœur de l’action », conseille Amélie Journet, chef, ressources humaines et transformation organisationnelle chez Lavery. Il est essentiel, poursuit-elle, que ces personnes soient sélectionnées au sein des équipes concernées par les changements. « Chez nous par exemple, qui procédons actuellement à l’intégration des 40 employés du cabinet Gaudreau Gage Dubuc (GGD), cette équipe est composée de quelques personnes issues des deux organisations. Ces personnes deviennent les porteurs de ballons, les ambassadeurs du changement. »


Mme Journet, qui a également chapeauté les transformations de Keurig et du Cirque du Soleil, animera justement le webinaire Gestion du changement : le cas du cabinet d’avocats qui veut transformer sa propre industrie, présenté par les Événements Les Affaires, le 21 août prochain. Ce webinaire servira d’introduction à la conférence Gestion du changement, prévue le 3 octobre prochain, à Montréal.


Misez sur vos valeurs communes


La 2e clé est de miser sur les éléments qui rassemblent les individus touchés par le changement. « Il faut faire ressortir les valeurs que partagent les gens, les équipes. Dans notre cas d’intégration, ce sont les valeurs de collaboration et de travail de proximité faisant partie des ADN respectifs des deux cabinets qui ont été mises de l’avant. » L’identification de ces valeurs communes, explique Amélie Journet, aide par la suite à bien saisir le contexte du changement. Elles permettent de bien comprendre les facteurs humains. D’où viennent les gens? Quelles sont les craintes de la part des employés ?


Le 3e facteur de réussite consiste à bien aligner les messages que vous adressez à vos employés. « Les communiqués, les annonces, tout doit être cohérent en tout temps », insiste-t-elle.


gestion changement


Pensez agile


L’agilité s’invite également dans ce top 5. « La gestion du changement exige énormément d’agilité. Il faut continuellement s’ajuster, et ce, durant toutes les étapes du processus qu’il s’agisse de la préparation du projet, le moment de son intégration et lors des semaines et des mois qui suivent l’application du changement », indique Mme Journet.


Enfin, comme 5e élément-clé qui permet d’assurer une bonne gestion de changement, n’hésitez pas à célébrer les bons coups. Il faut, dit-elle, souligner toutes les petites victoires qu’entraîne la transformation au sein de l’entreprise. Qu’il s’agisse de nouvelles opportunités d’affaires, la formation de nouvelles équipes, tout doit être célébré. Une petite fête, mentionne-t-elle, est d’ailleurs prévue pour la journée du grand déménagement. Les employés du cabinet GGD doivent emménager chez Lavery le 1er septembre prochain.


 


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Olymel gobe les actifs d'Aliments Triomphe

Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

Des conseils avisés pour réussir votre prochaine acquisition

BLOGUE. Choisir la bonne cible, éviter l’arrogance au cours des négociations, composer avec les enjeux ...

OPINION Le marché canadien des fusions et acquisitions bat des records
Édition du 02 Juin 2018 | Jean-François Venne
Comment Solmax est devenu le numéro 1 de son industrie
Édition du 02 Juin 2018 | Jean-François Venne
Spiria prend goût aux acquisitions
Édition du 02 Juin 2018 | Jean-François Venne