Lorraine Pintal, le TNM et une créativité salvatrice

Publié le 02/03/2017 à 10:30

Lorraine Pintal, le TNM et une créativité salvatrice

Publié le 02/03/2017 à 10:30

Lorraine Pintal a misé, avec raison, sur la créativité... (Photo: DR)

Trop de gestionnaires croient encore que les notions de créativité sont réservées à l’innovation d’un produit, à des changements technologiques ou au domaine artistique. Pourtant, la créativité est aussi essentielle à l’amélioration des pratiques administratives. Des notions de créativité bien appliquées à une gestion rigoureuse peuvent être salutaires pour toute entreprise. L’itinéraire évocateur du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) et de sa directrice artistique et générale actuelle, Lorraine Pintal, nous en dit long sur les bienfaits d’une gestion créative.


En plus d’être l’une des plus anciennes compagnies théâtrales montréalaises, le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) est l’un des établissements canadiens consacrés aux arts de la scène parmi les plus prestigieux qui soient.


Vers la fin des années 80, l’institution se dirigeait vers un gouffre financier. En 1992, Lorraine Pintal prenait donc en charge la direction du vénérable théâtre. Elle faisait face à un défi de redressement colossal. Un déficit atteignant 1,3 M$, de graves problèmes administratifs et une démobilisation prononcée au sein même de l’équipe plombaient sérieusement l’avenir de la compagnie. C’est avec un style de gestion personnalisé, ainsi qu’un leadership hors du commun qu’elle a réussi à ramener le TNM à la vie, créativement et financièrement parlant, en plus de lui redonner ses airs de prestige.


S’entourant de personnes clés et se servant de sa créativité, Lorraine Pintal a décidé de mettre sur pied des « bulles de travail » regroupant des professionnels détenant des expertises variées afin de faire émerger de tous ces cerveaux des idées novatrices. Un comité artistique, un comité marketing, un comité de financement privé en plus d’un comité de construction ont été mis sur pied; un bel exemple d’ouverture d’esprit et de mobilisation des forces vives d’une entreprise. En créant tous ces comités, elle s’assurait de recueillir le maximum d’idées afin de relancer le théâtre.


Autre situation urgente : les goûts du public évoluant sans cesse, le TNM avait du mal à garder le rythme. Elle a donc élaboré une programmation pour rejoindre les 18-35 ans, en plus d’instaurer des ateliers de formation pour les jeunes comédiens en devenir. On présentait toujours les œuvres classiques pour conserver la clientèle habituelle, mais on expérimentait dans la sphère contemporaine afin d’aller chercher de nouveaux adeptes. Ainsi, elle a mis l’accent sur le renouveau, l’audace et l’ouverture d’esprit.


Et comment une approche créative peut-elle concrètement s’harmoniser à la gestion d’une entreprise ?


En premier lieu, il ne faut jamais être apeuré par le talent des autres. Certains départements d’une entreprise peuvent être très compétitifs entre eux, mais mieux vaut s’inspirer des forces qui habitent l’organisation afin de faire ressortir les meilleures idées.


Faire preuve de créativité et l’appliquer systématiquement dans un mode de gestion pousse toujours à apprendre, à se dépasser et à se remettre en question. S’entourer de gens différents peut vous faire évoluer de belle manière. Vous dépasserez ainsi vos propres limites et probablement les objectifs de l’entreprise!


Être créatif permet de mieux faire face aux imprévus. Être capable de s’adapter à toutes sortes de situations, qu’elles soient influencées par des éléments extérieurs ou pas est une corde extrêmement importante à inclure à son arc de gestionnaire. Et c’est assurément les gestionnaires créatifs qui trouvent les solutions les plus avant-gardistes et profitables pour leur organisation.


Grâce à l’immense expérience créative acquise au cours de sa carrière, Lorraine Pintal a su modifier du tout au tout l’ADN du Théâtre du Nouveau Monde pour en faire aujourd’hui l’une des compagnies théâtrales parmi les plus audacieuses et les plus respectées au Canada. Elle a su restructurer une entreprise artistique moribonde pour en faire un théâtre inventif et… rentable! Qui a dit que créativité et gestion ne pouvaient pas cohabiter?


 

À propos de ce blogue

Éric Paquette est Président-cofondateur de l'Institut de leadership en gestion (www.institutleadership.ca), une école de formation de haut niveau destinée aux gestionnaires québécois où plusieurs personnalités de renom viennent partager leur expérience. «S'inspirer pour mieux gérer» est un blogue qui présente des cas vécus et en fait sortir un principe ou un modèle s'appliquant à d'autres situations en contexte de gestion.

Éric Paquette

Sur le même sujet

La loi du succès selon Virgil Abloh

04/06/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le prodige d'Off-White et de Louis Vuitton dévoile ici les secrets de son exceptionnelle réussite.

Le truc fou de Kathy Gong pour relever n'importe quel défi!

Mis à jour le 22/02/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. L'inspirante star du milieu des start-ups en Chine sait marier les contraires, comme l'audace et la sagesse...

Blogues similaires

Vous cherchez un partenaire d'affaires? Attention danger!

17/07/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Le cimetière des initiatives entrepreneuriales est surpeuplé de disputes entre partenaires.