David Winters, président de Wintergreen Advisors, cible ses achats

Publié le 01/04/2011 à 14:23, mis à jour le 01/04/2011 à 15:25

David Winters, président de Wintergreen Advisors, cible ses achats

Publié le 01/04/2011 à 14:23, mis à jour le 01/04/2011 à 15:25

Le gestionnaire du Fonds Renaissance Marchés mondiaux offert au Canada, David Winters a profité du recul des cours du début de mars pour ajouter à ses placements existants.


« Pour nous, chacun des événements récents a créé une série d’occasions d’achat. Les résultats des entreprises en portefeuille restent solides. Lorsque le pessimisme se dissipera, nos entreprises sont bien placées pour nous procurer un bon rendement », dit-il.


Bien que les données économiques pèsent bien peu dans ses décisions de placement, M. Winters se dit rassuré par la hausse continue des volumes de marchandises transportées par train. « Cela m’indique que l’économie nord-américaine se porte bien, malgré les chocs externes ».


Le gestionnaire qui peut choisir ses titres un peu partout dans le monde aime toujours le géant suisse des aliments Nestlé (NY, ADR, NSGF), un titre qu’il juge solide dans la conjoncture actuelle.


La multinationale a le monde entier pour marché et verse un dividende de 3,5 %.


De plus, ses liquidités représentent le cinquième de sa valeur boursière. Enfin, l’entreprise gère bien son capital et enrichit ses actionnaires en réalisant des acquisitions stratégiques et en rachetant activement ses actions.


Au Canada, M. Winters met de l’avant le petit producteur albertain de gaz naturel Birchcliff Energy (Tor., BIR). « L’entreprise est géree par le réputé Jeff Tonken gérée. Son titre est un moyen de profiter à long terme de la demande croissante pour cette énergie propre de la part de son voisin, les Etats-Unis », explique M. Winters.


M. Winters croit qu’à longue haleine, la catastrophe nucélaire au Japon donnera plus de valeur au gaz naturel comme source de carburant, en particulier dans des marchés stables comme le Canada,


Le titre du producteur Barrick Gold (Tor., ABX) lui apparaît aussi malaimé par les investisseurs. Ce producteur majeur bénéficie pourtant de coûts de production avantageux de 450 $ US l’once, et accroît sa production, dit-il.


« Ce titre est un moyen de prémunir son portefeuille contre un éventuel retour en force de l’inflation et de la confiance vacillante dans la valeur des monnaies. Ces risques augmentent en raison du surendettement des gouvernements ».

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour à 11:35 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.

Aurora Cannabis bondit de plus de 18% lundi

Mis à jour le 17/09/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Le producteur de marijuana serait en discussion avec Coca-Cola pour développer des boissons infusées.

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Apple entrera-t-elle dans l'automobile ?

Édition du 15 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le prochain axe de croissance d'Apple sera-t-il l'automobile ? La question nous est venue à l'esprit, il ...

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?