Téléphonie sans fil : Mobilicity veut une loi pour protéger les consommateurs

Publié le 18/11/2010 à 18:57

Téléphonie sans fil : Mobilicity veut une loi pour protéger les consommateurs

Publié le 18/11/2010 à 18:57

Par La Presse Canadienne

La nouvelle entreprise de télécommunications sans fil Mobilicity accuse les joueurs établis du secteur que sont Rogers, Bell et Telus de pratiques anticoncurrentielles.


Mobilicity a demandé au ministre fédéral de l'Industrie, Tony Clement, membre du cabinet responsable des télécommunications et de la concurrence, d'appuyer une loi qui protégerait les consommateurs contre certaines pratiques, dont les frais élevés exigés pour la fermeture prématurée d'un contrat de service.


Le nouveau fournisseur de services sans fil accuse également Rogers, Bell et Telus d'avoir recours à certaines tactiques pour obtenir le renouvellement automatique des contrats des consommateurs.


Mobilicity souhaite la mise en place par le fédéral d'une législation protégeant les clients des entreprises de télécommunications sans fil qui serait similaire à celle adoptée par le Québec.


Le gouvernement québécois a adopté en juillet une loi limitant les frais d'annulation et empêchant les compagnies de renouveler automatiquement les contrats existants.


Mobilicity a également porté plainte contre Rogers auprès du Bureau de la concurrence au sujet de son service à rabais Chatr, le jugeant trop similaire au sien et estimant qu'il vise à le mettre en faillite.


 


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.