Mon carnet de santé dans une «blockchain»

Publié le 23/07/2018 à 13:22

Mon carnet de santé dans une «blockchain»

Publié le 23/07/2018 à 13:22

Par AFP

[Photo: Embleema]

La start-up Embleema a lancé aux États-Unis et en France son application permettant aux particuliers de stocker leurs données de santé dans une chaîne de blocs.


La start-up américano-française Embleema du Français Robert Chu a lancé aux États-Unis et en France son application permettant aux particuliers de stocker leurs données de santé dans une blockchain, pour pouvoir ensuite les partager avec qui l'on veut, et notamment les médecins.


D'ici un an, le système devrait permettre à chaque patient de vendre ces données de santé, par exemple à des laboratoires de recherche ou à des entreprises pharmaceutiques.



Aux États-Unis, l'application permet de stocker le dossier médical du patient. En France, où ce dossier médical (DMP) est encore en cours de développement, l'application ne permet pour l'instant que de stocker ses données provenant d'objets connectés de la marque Fitbit.


Les patients doivent acheter des jetons émis par Embleema pour mettre leurs données de santé sur la blockchain en question. Ils seront rémunérés en jetons à chaque fois qu'ils accepteront de partager ces données avec un tiers.


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.