Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Par Denis Lalonde

(Image: capture d'écran)

Electronic Arts veut faire un retour en force à Montréal. 


Ayant surtout attiré l'attention ces dernières années pour les fermetures des studios Playing Mantis et Visceral Games, Electronic Arts (EA) souhaite créer 500 emplois à Montréal au cours des 10 prochaines années dans Motive Studios, qui se spécialisera dans la création de jeux d'action et d'aventure.


La directrice générale du bureau montréalais d'EA, Jade Raymond, n'était pas disponible pour commenter l'annonce. 


À Montréal, EA possède également un studio de sa filiale Bioware, derrière la franchise Mass Effect, et une équipe qui se consacre au développement du moteur de jeu Frostbite.


Au total, les investissements d’EA au Québec sont estimés à 500 millions de dollars, en incluant le personnel, les installations et «d’autres types d’investissements».


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Ces cinq entreprises disparaîtront-elles ou causeront-elles la surprise de 2018?

02/01/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Il n'y a pas d'entreprise «too big to fail» dans les technos…

Pourquoi ce vieux modèle d'affaires séduit Apple et tant d'autres

Édition du 09 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. On le croyait voué au déclin, mais il est devenu une véritable vache à lait pour ces technos.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

Il y a 28 minutes | François Normand

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.