Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Par Denis Lalonde

(Image: capture d'écran)

Electronic Arts veut faire un retour en force à Montréal. 


Ayant surtout attiré l'attention ces dernières années pour les fermetures des studios Playing Mantis et Visceral Games, Electronic Arts (EA) souhaite créer 500 emplois à Montréal au cours des 10 prochaines années dans Motive Studios, qui se spécialisera dans la création de jeux d'action et d'aventure.


La directrice générale du bureau montréalais d'EA, Jade Raymond, n'était pas disponible pour commenter l'annonce. 


À Montréal, EA possède également un studio de sa filiale Bioware, derrière la franchise Mass Effect, et une équipe qui se consacre au développement du moteur de jeu Frostbite.


Au total, les investissements d’EA au Québec sont estimés à 500 millions de dollars, en incluant le personnel, les installations et «d’autres types d’investissements».

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Pourquoi ce vieux modèle d'affaires séduit Apple et tant d'autres

Édition du 09 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. On le croyait voué au déclin, mais il est devenu une véritable vache à lait pour ces technos.

E3: Jade Raymond a de grandes ambitions pour EA à Montréal

12/06/2017 | Denis Lalonde

LOS ANGELES– La directrice générale d'Electronic Arts explique pourquoi il pourrait y voir d'autres studios à Montréal.

À la une

L'offre de MTY pour Mikes déçoit, mais une surenchère semble peu probable

MTY n'est pas à l'abri d'une contre-offre, mais le cours d'Imvescor indique que peu y croient.

MTY-Imvescor: les points forts de la téléconférence

Le prix de 4,10$ pour Imvescor est un compromis entre un prix juste et celui que MTY était prête à payer.

Bourse: Toronto atteint un sommet

Mis à jour à 18:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Le maintien des prévisions de croissance de la Fed aura permis à l'once d'or de sortir de sa longue léthargie.