Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Par Denis Lalonde

(Image: capture d'écran)

Electronic Arts veut faire un retour en force à Montréal. 


Ayant surtout attiré l'attention ces dernières années pour les fermetures des studios Playing Mantis et Visceral Games, Electronic Arts (EA) souhaite créer 500 emplois à Montréal au cours des 10 prochaines années dans Motive Studios, qui se spécialisera dans la création de jeux d'action et d'aventure.


La directrice générale du bureau montréalais d'EA, Jade Raymond, n'était pas disponible pour commenter l'annonce. 


À Montréal, EA possède également un studio de sa filiale Bioware, derrière la franchise Mass Effect, et une équipe qui se consacre au développement du moteur de jeu Frostbite.


Au total, les investissements d’EA au Québec sont estimés à 500 millions de dollars, en incluant le personnel, les installations et «d’autres types d’investissements».


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

E3: Jade Raymond a de grandes ambitions pour EA à Montréal

12/06/2017 | Denis Lalonde

LOS ANGELES– La directrice générale d'Electronic Arts explique pourquoi il pourrait y voir d'autres studios à Montréal.

Electronic Arts dépasse les attentes grâce au sport et à Star Wars

11/05/2016 | AFP

Electronic Arts a terminé mieux que prévu son exercice décalé 2015/16, soutenu par ses titres sportifs et Star Wars.

À la une

La face cachée des crédits d’impôt aux entreprises du multimédia

15:14 |

Ceux qui veulent faire du Québec et de Montréal des plaques tournantes du secteur numérique devraient faire ceci.

Subventions aux entreprises étrangères: un débat doit avoir lieu

Mis à jour le 21/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Tant mieux pour les entreprises étrangères subventionnées, mais pas au détriment des entreprises locales.

Les crédits d'impôt, les entreprises étrangères, la pénurie de main-d'oeuvre... et Ubisoft

22/06/2017 | Courrier des lecteurs

«Nous sommes la plus grande porte d’entrée de l’industrie techno-créative au Québec.»