Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Electronic Arts veut investir 500M$ à Montréal

Publié le 06/04/2017 à 17:08

Par Denis Lalonde

(Image: capture d'écran)

Electronic Arts veut faire un retour en force à Montréal. 


Ayant surtout attiré l'attention ces dernières années pour les fermetures des studios Playing Mantis et Visceral Games, Electronic Arts (EA) souhaite créer 500 emplois à Montréal au cours des 10 prochaines années dans Motive Studios, qui se spécialisera dans la création de jeux d'action et d'aventure.


La directrice générale du bureau montréalais d'EA, Jade Raymond, n'était pas disponible pour commenter l'annonce. 


À Montréal, EA possède également un studio de sa filiale Bioware, derrière la franchise Mass Effect, et une équipe qui se consacre au développement du moteur de jeu Frostbite.


Au total, les investissements d’EA au Québec sont estimés à 500 millions de dollars, en incluant le personnel, les installations et «d’autres types d’investissements».


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Pourquoi ce vieux modèle d'affaires séduit Apple et tant d'autres

Édition du 09 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. On le croyait voué au déclin, mais il est devenu une véritable vache à lait pour ces technos.

E3: Jade Raymond a de grandes ambitions pour EA à Montréal

12/06/2017 | Denis Lalonde

LOS ANGELES– La directrice générale d'Electronic Arts explique pourquoi il pourrait y voir d'autres studios à Montréal.

À la une

Airbus prend le contrôle du CSeries

Airbus prend le contrôle du projet CSeries en acquérant une participation de 50,1% dans la ...

Quelques éclaircissements sur la vente de la CSeries

CHRONIQUE. Sous le couvert de l'anonymat, un ingénieur d'Airbus témoigne...

CSeries: Bombardier pourrait racheter la participation de Québec

Pour se sortir du bourbier, Bombardier pourrait racheter la participation de Québec dans le programme CSeries.