Un tribunal chinois interdit la vente de certains iPhones

Publié le 10/12/2018 à 10:16

Un tribunal chinois interdit la vente de certains iPhones

Publié le 10/12/2018 à 10:16

Par AFP

[Photo: Getty Images]

Un tribunal chinois a interdit la vente et l’importation en Chine de la plupart des modèles d’iPhone à la demande de Qualcomm (QCOMM) dans une affaire de violation de brevets, affirme un communiqué du fabricant de semi-conducteurs publié lundi.


« Le tribunal intermédiaire du peuple de Fuzhou en Chine a ordonné à quatre filiales chinoises d’Apple de cesser immédiatement de violer deux brevets de Qualcomm à travers des importations, des ventes et des offres de vente sans licence en Chine » pour les modèles d’iPhone 6 à X, souligne le communiqué.


Apple a indiqué que « tous ses modèles restaient disponibles en Chine », dans une réaction citée par la chaîne CNBC.


Cette décision d’un tribunal chinois est un nouvel épisode dans une longue et complexe bataille qui oppose Apple (AAPL) à son compatriote américain Qualcomm.


« D’autres actions judiciaires destinées à mettre fin à l’utilisation abusive d’autres brevets de Qualcomm par Apple sont en cours en Chine et à travers le monde », a indiqué le géant des microprocesseurs.


Selon Qualcomm, les deux brevets concernés par la décision du tribunal de Fuzhou couvrent des fonctionnalités concernant l’ajustement et la taille des photos ainsi que des fonctionnalités de l’écran tactile.


L’action Apple perdait un peu plus de 2% à l’ouverture de Wall Street.


Cette décision ravive également les craintes d’un enlisement des discussions commerciales entre Pékin et Washington, déjà entravées par l’arrestation d’une cadre de l’entreprise chinoise Huawei au Canada, à la demande des États-Unis.


Elle aggrave par ailleurs les ennuis en Bourse d’Apple qui affichait lundi un plongeon de 28,9 % depuis le début du mois d’octobre. 


Après être devenue cet été la première entreprise privée au monde à dépasser le cap symbolique des 1 000 milliards de dollars de valeur, Apple a vu ces derniers jours Microsoft et Amazon lui passer devant. Le groupe dirigé par Tim Cook valait 790 milliards de dollars lundi à l’ouverture de la Bourse de New York.


Le géant, qui a toujours mis un point d’honneur à contenir ses utilisateurs au sein de son propre écosystème, mais cherche désormais à se diversifier pour continuer à croître, a notamment ouvert une digue fin novembre en permettant aux abonnés à son service de musique d’utiliser les plates-formes d’Amazon.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Tim Cook, le PDG d'Apple, obtient une forte augmentation

09/01/2019 | AFP

Sa rémunération représente 283 fois celle d'un employé moyen d'Apple.

Tim Cook monte au créneau pour défendre Apple

08/01/2019 | AFP

L'offre croissante d'Apple est «probablement sous-estimée» par les investisseurs de Wall Street, a estimé Tim Cook.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.