La Russie créée un nouveau poids lourd du e-commerce avec Alibaba

Publié le 11/09/2018 à 10:00

La Russie créée un nouveau poids lourd du e-commerce avec Alibaba

Publié le 11/09/2018 à 10:00

Par AFP

[Photo: Getty Images]

Acheter en ligne sans quitter les réseaux sociaux: c’est la promesse de la nouvelle coentreprise de cybercommerce annoncée par le géant chinois Alibaba et les groupes russes de télécoms MegaFon et d’internet Mail.Ru, propriétaire du « Facebook russe » VKontakte.


Le secteur du commerce en ligne est en plein boom en Russie, alors que le pays, sous pression des sanctions occidentales, se tourne de plus en plus vers Pékin pour établir des projets communs.


Cette nouvelle société s’appellera « AliExpress Russie » et sera détenue à 48 % par Alibaba déjà solidement implanté en Russie à 24 % par MegaFon, à 15 % par Mail.ru et à 13 % par le fonds souverain russe RDIF. 


L’entreprise, destinée au marché russe et aux autres pays de l’ex-Union soviétique, englobera les plates-formes de commerce électronique existantes d’Alibaba en Russie (AliExpress et Tmall) et celle de Mail.ru, Pandao, lancée en 2017 et qui vend des produits chinois en Russie.


Cette nouvelle structure permettra aux consommateurs « d’acheter des produits sans quitter les réseaux sociaux » a précisé Boris Dobrodeïev, patron de Mail.ru, dont fait partie le très populaire réseau social russe VKontakte. Pour cela, Mail.ru s’appuiera sur ses 100 millions d’utilisateurs.


« Les participants russes reçoivent 52 % des parts » de cette nouvelle structure, s’est de son côté réjoui le patron du RDIF, Kirill Dmitriev, ajoutant que « les données des utilisateurs seraient traitées uniquement sur le territoire russe ».


« Cette plate-forme utilisera les services de paiement russes, permettra d’augmenter le business en Russie (...), mais donnera aussi accès aux PME russes à plus de 600 millions d’utilisateurs d’Alibaba dans le monde », a-t-il ajouté.


Le président du groupe Alibaba Michael Evans a déclaré vouloir créer « un véritable leader » dans le domaine et apporter « la technologie, l’expérience » du géant chinois.


La transaction, annoncée à l’occasion du Forum économique de Vladivostok (Extrême-Orient) auquel participe Vladimir Poutine, devrait être conclue au premier trimestre de 2019.


 Gros coup pour Mail.ru


Le commerce électronique se développe rapidement en Russie, mais se heurte, en dehors de Moscou et de quelques autres grandes villes, à des difficultés logistiques liées à la taille du pays et à son climat.


En août, le géant russe de l’internet Yandex (rival de Mail.ru) et la première banque du pays, Sberbank, ont déjà annoncé la création d’une société commune dans le commerce en ligne, valorisée à un milliard de dollars.


Forte de 20 millions d’utilisateurs par mois, la plate-forme déjà existante d’e-commerce Yandex.Market met en relation consommateurs et commerçants. L’alliance avec Sberbank doit permettre de développer des systèmes de paiement sécurisés et de proposer de nouveaux produits financiers, tels que des crédits à la consommation.


Mais en s’alliant avec Alibaba, Mail.ru s’installe d’emblée sur le devant de la scène du commerce en ligne russe.


Cet accord avec Alibaba « fait participer Mail.ru à ce qui nous semble être la plate-forme la mieux placée dans le commerce en ligne en Russie », estiment les experts de Renaissance Capital. 


Ces derniers se disaient auparavant « relativement sceptiques » quant à la capacité de Pandao, la plate-forme de commerce électronique de Mail.ru, de concurrencer AliExpress. L’expérience Pandao avait néanmoins montré que le groupe « a su tirer parti de la base d’utilisateurs de Mail.ru en Russie », ce qui devrait être le fer de lance de la nouvelle alliance.


Cette alliance devrait également permettre à Mail.ru de développer ses activités dans d’autres domaines, tels que la livraison de repas, afin de mieux concurrencer Yandex et Uber.


Mail.ru et MegaFon sont contrôlés par le milliardaire Alicher Ousmanov, proche du Kremlin, qui a estimé dans un communiqué que cette alliance constituait une « étape importante pour la transformation numérique de l’économie russe » et « renforçait les liens commerciaux entre la Russie et la Chine ».


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Republik ne veut que des clients générant un impact positif

BLOGUE. Certaines entreprises filtrent leurs fournisseurs. L'agence de communication Republik filtrera ses clients.

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Quatre recrues de poids pour Lightspeed, dont Patrick Pichette

Lightspeed a recruté 4 nouveaux membres à son conseil d’administration, incluant l’ex CFO de Google, Patrick Pichette.