Élection américaine: possible ingérence de Moscou via Google

Publié le 09/10/2017 à 14:24

Élection américaine: possible ingérence de Moscou via Google

Publié le 09/10/2017 à 14:24

Par AFP

Doodle à l'occasion de la fête nationale russe de 2016. (Google)

Comme Facebook et Twitter, Google a également trouvé sur son réseau des contenus financés par des intérêts russes, alors que les autorités américaines enquêtent sur une possible ingérence de Moscou dans l'élection américaine de 2016, indique le Washington Post lundi.


Le groupe américain «a découvert que des dizaines de milliers de dollars avaient été dépensés pour des contenus sponsorisés (+ads+) par des intérêts russes dans le but de faire de la désinformation (...) notamment sur (la plateforme vidéo) YouTube», ainsi que sur Google, Gmail et sa régie publicitaire DoubleClick, écrit le quotidien, citant des sources anonymes.


Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Google s'est contenté d'indiquer que le groupe «avait une série de règles très strictes en matière de contenus sponsorisés, notamment des limites sur le ciblage de contenus politiques sponsorisés et l'interdiction de cibler des contenus selon la race et la religion».


«Nous approfondissons nos investigations sur des tentatives de détournement de nos systèmes et travaillons avec des chercheurs et d'autres entreprises et apporterons de notre aide aux enquêtes en cours», a poursuivi Google.


Moyennant finance, certains contenus sur les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche peuvent être ciblés vers certains utilisateurs, selon leur profil, leur lieu géographique ou leurs historiques de recherche par exemple. Il peut s'agir de publicités classiques mais aussi de publications ou de pages sponsorisées.


Alors que Facebook et Twitter ont déjà indiqué avoir découvert des contenus financés par des intérêts russes, Google reste très discret sur le sujet, même si le groupe a lui aussi été invité par le Congrès à témoigner en audition publique le 1er novembre.


Facebook avait indiqué la semaine dernière travailler avec Twitter et Google sur ces sujets.


Le Congrès ainsi que la justice américaine enquêtent sur une possible ingérence russe dans la campagne électorale de l'an dernier, qui avait abouti à l'élection de Donald Trump, et cherchent notamment à savoir si les réseaux sociaux et moteurs de recherche ont pu servir de plateforme à de la manipulation politique.


Le Kremlin a nié à plusieurs reprises avoir tenté de s'immiscer dans ce processus électoral.


 


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Vincent Marissal, le candidat solidaire «profondément de gauche»

03/04/2018 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L'ex-chroniqueur affrontera le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, dans Rosemont.

10 choses à savoir mercredi

07/02/2018 | Alain McKenna

Montréal et Toronto menacent la classe moyenne. L'échec du Protocole de Montréal. Des Doritos pour femmes seulement?

À la une

Création d'un pôle montréalais de la créativité numérique

C2 Montréal, le Hub créatif Lune Rouge et Hub Montréal s'associent pour lancer un Pôle de la créativité numérique.

Ces fonds sont des dinosaures, mieux vaut s'en tenir loin!

BLOGUE. Les fonds distincts des assureurs font payer cher pour des garanties qui ne valent pas grand-chose.

Techniques de guérilla pour l'intrapreneur en vous

BLOGUE INVITÉ. Dans ce premier billet, voici des techniques essentielles pour créer de l'impact dans votre organisation.