Alice & Smith forme vos employés grâce à la ludification

Publié le 13/12/2018 à 15:21

Alice & Smith forme vos employés grâce à la ludification

Publié le 13/12/2018 à 15:21

Interface du nouveau jeu vidéo de Alice & Smith

Interface du nouveau jeu vidéo de Alice & Smith[Photo: courtoisie]

PME DE LA SEMAINE. Allier jeu et formation, c’est le pari que relève depuis quatre ans Alice & Smith.


Ce studio de développement de jeu vidéo crée à la fois des produits destinés au grand public, mais également aux entreprises.


Son dernier logiciel de jeu, NITE 4 Team, servira à former en cybersécurité l’Association internationale des transports aériens (IATA).


Avant de créer Alice & Smith en 2014, le duo formé par Nathalie Lacoste et Andrea Doyon avait déjà cofondé trois entreprises, dont Équation Humaine, une agence de marketing interactif et de production web.


Leur première création, The Black Watchmen, un jeu en réalité alternée voit le jour en 2015, grâce au sociofinancement.


Les fondateurs d'Alice & Smith, Andrea Doyon et Nathalie Lacoste

Les fondateurs d'Alice & Smith, Andrea Doyon et Nathalie Lacoste [Photo: courtoisie]


Forts de cette expérience dans le monde du jeu vidéo, Nathalie Lacoste et son mari Andrea Doyon décident d’offrir des services de ludification pour les entreprises.


« On se sert de ce qu’on a appris, quant à la façon de raconter des histoires et à la manière dont les gens interagissent avec les histoires, pour l’appliquer à des problèmes rencontrés par les entreprises », explique Nathalie Lacoste.


Le pouvoir de la ludification


Cette méthode consiste à utiliser un logiciel de jeu pour aider les entreprises à former leurs employés, à développer l’engagement au sein de leurs équipes, ou encore à transmettre leurs valeurs lors de l’acquisition d’une autre entreprise.


Apprendre en s’amusant accroît l’engagement et facilite davantage la rétention d’information qu’en écoutant passivement une présentation PowerPoint.


De plus, les données recueillies permettent de fournir de la rétroaction aux dirigeants.


Présentement, l’activité de ludification représente 70% du chiffre d’affaires d’Alice & Smith.


« Proposer ces services contribue à soutenir financièrement le développement de jeux vidéo, souligne l’entrepreneure. Et c’était naturel pour nous de mettre nos connaissances en jeux vidéo au service de nos anciens clients [de l’époque d’Équation Humaine], qui nous appelaient, car ils voulaient continuer à travailler avec nous. »


Le jeu Nite Team 4 déjà récompensé


Le 14 décembre, Alice & Smith lancera Nite Team 4. Ce jeu de simulation, qui invite les joueurs à se mettre dans la peau de pirates informatiques légaux, a remporté le grand prix du jeu PC de l’année aux Games World de Barcelone.


Pour concevoir ce logiciel, l’entreprise a fait appel à 2 000 joueurs afin de le tester. Dix-huit pour cent d’entre eux travaillaient dans le domaine militaire ou dans celui de la cybersécurité.


C’est ainsi qu’est née l’idée de mettre au point une version du jeu pensée spécialement pour les organisations ayant des besoins de formation en cybersécurité.


Le développeur de jeu vidéo a concrétisé ce projet en faisant appel à des spécialistes de l’industrie et au savoir des joueurs-testeurs.


La cybersécurité, un marché en or


En mars dernier, Alice & Smith a présenté son jeu à la conférence RSA, qui réunit des professionnels de la sécurité informatique chaque année à San Francisco, en présence de grands noms comme le FBI.


« Ce fut une grande révélation, nous nous sommes rendu compte que des portes s’ouvraient devant nous », raconte Nathalie Lacoste.


Cette conférence permet à Alice & Smith de comprendre qu’elle est seule sur un créneau qui reste inexploré et qu’elle tient entre les mains un trésor avec son jeu de simulation d’attaques informatiques.


Adapter Nite Team 4 aux objectifs de formation, mais aussi aux tests des candidats à l’embauche et de validation des plans de défense des organisations en cas de cyberattaques, répond à un manque chez les entreprises.


Le mois dernier, Alice & Smith a conclu son premier contrat avec l’Association internationale des transports aériens (IATA) pour concevoir un jeu de simulation selon les scénarios fournis par cette organisation. L’entreprise se montre optimiste quant au succès de Nite Team 4 et compte bien décrocher un autre gros contrat prochainement.


« Le potentiel du marché de la cybersécurité est sous-estimé, les montants des contrats dans ce domaine sont très élevés, dit-elle. On ne soupçonne pas non plus le potentiel de la ludification appliquée à la cybersécurité. »


Nathalie Lacoste rêve qu’un jour son entreprise comptera le FBI parmi ses clients. Et elle ambitionne de voir Alice & Smith devenir le CAE de la cybersécurité.


Alice & Smith en quelques chiffres


Année de création : 2014


Nombre d’employés : 8


Part du chiffre d’affaires réalisé à l’international : 95%


Nombre de personnes ayant joué à The Black Watchmen : 45 000


Objectif pour l’année à venir : quintupler le chiffre d’affaires en décrochant un gros contrat en cybersécurité


 


 

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Jeu vidéo : comment Montréal prend sa place à l'ombre d'Hollywood

28/11/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. En créant la version vidéoludique de titres hollywoodiens, des studios d’ici obtiennent leurs propres succès.

Lune Rouge et Reflector Entertainment : «le jeu, c'est bien plus que de la vidéo»

21/11/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Guy Laliberté et Alexandre Amancio comptent mêler films, jeux vidéo, bandes dessinées et... votre cerveau!

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.

Une perspective à long terme remet les pendules à l'heure

18/01/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Malgré nos impressions, la volatilité en 2018 était un peu sous la moyenne des 20 dernières années.

Les tarifs: bref historique et perspective actuelle

BLOGUE INVITÉ. La guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis fait bien peur, mais ce n'est rien de nouveau!