La gaffe de Kenneth Cole sur Twitter

Publié le 08/02/2011 à 16:45, mis à jour le 06/01/2012 à 12:15

La gaffe de Kenneth Cole sur Twitter

Publié le 08/02/2011 à 16:45, mis à jour le 06/01/2012 à 12:15

Par Premium

Le designer Kenneth Cole a commis une lourde erreur, en tentant une campagne publicitaire «originale» sur Twitter. Il a envoyé le tweet suivant :


Milions are in uproar in #Cairo. Rumor is they heard our new spring collection is now available online at http://bit.ly/KCairo - KC


L’erreur? Non pas d’avoir tenté de coller à une actualité pour vendre ses produits. Mais un seul signe : #.


Pourquoi? Parce qu’en écrivant dans un tweet «#Cairo», ça a envoyé son message à toutes les personnes qui suivaient l’actualité brûlante des soulements populaires contre le dirigeant égyptien Hosni Moubarak. Ça a parasité la discussion. Ni plus ni moins.


«C’est comme si quelqu’un débarquait dans une réunion des Alcooliques Anonymes et coupait la parole des uns et des autres pour dire qu’il avait son sofa à vendre», illustre Alexandra Samuel, directrice du Social + Interactive Media Centre de l’Emily-Carr University.


Plus : Kenneth Cole’s social media marketing lesson (HBR)

Sur le même sujet

Pourquoi vous comportez-vous parfois comme un idiot?

BLOGUE. Nous commettons tous des erreurs à répétition. Pourquoi? Et surtout, comment y remédier?

Qu'est-ce qui rend une entreprise vraiment attrayante?

15/04/2014 | Olivier Schmouker

Les QuĂ©bĂ©cois prisent des valeurs trĂšs prĂ©cises : honnĂȘtetĂ©, sincĂ©ritĂ© et fiabilitĂ©.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les funérailles nationales pour Jim Flaherty cet aprÚs-midi

L'élite du monde politique canadien se réunira mercredi à 15 h pour rendre un dernier hommage ...

Marois passe les pouvoirs Ă  Couillard

Il s'agissait de la premiÚre apparition publique de Mme Marois depuis la défaite de son parti lors des élections.

Sous pression, Metro pourrait augmenter ses prix

Le recul du dollar canadien, combiné à la hausse des prix de l'énergie ainsi qu'à celle du ...