Cascades ferme son usine de Le Gardeur

Publié le 12/10/2011 à 15:07, mis à jour le 08/10/2013 à 06:59

Cascades ferme son usine de Le Gardeur

Publié le 12/10/2011 à 15:07, mis à jour le 08/10/2013 à 06:59

Par La Presse Canadienne

Cascades fermera d'ici la fin de l'année son usine Norampac de Le Gardeur, en banlieue de Montréal, une décision qui entraînera la mise à pied de 50 employés, a annoncé mercredi le fabricant de produits d'emballage et de papiers hygiéniques.


L'usine fermera ses portes définitivement le 2 décembre et les employés seront mis à pied graduellement d'ici là.


L'usine de Le Gardeur affiche des revenus annuels de 8 millions $ et sa production sera redirigée progressivement vers les autres usines de cartonnage ondulé de Norampac au Québec.


Cette fermeture s'inscrit dans le cadre de la consolidation des activités de transformation de cartons ondulés de la division Norampac, qui sont utilisés notamment pour les caisses de bière.


Puisque la demande pour le carton ondulé a diminué de neuf pour cent à travers l'Amérique du Nord depuis le début de la récession de 2008, toutes les usines québécoises ont ajusté leur production en conséquence, a souligné Marc-André Dépin, président et chef de la direction de Norampac. Il a expliqué que l'entreprise a aussi investi dans des équipements plus performants.


"Ça fait qu'on a trop d'actifs pour le volume que notre clientèle peut acheter de nous. (...) On est capables de produire avec moins d'usines", a-t-il précisé.


Norampac affirme que cette fermeture lui permettra de réduire ses coûts et d'améliorer sa rentabilité.


La direction de Norampac n'a pas encore décidé si l'usine sera louée ou vendue.


Cascades soutient qu'elle viendra en aide aux travailleurs qui perdront leur emploi, soit pour les aider à se relocaliser dans d'autres usines, soit en leur offrant une aide particulière pour se chercher un autre travail.


"Aussitôt qu'on a une fermeture d'usine, on fait un gel d'embauche dans toutes les usines Cascades-Norampac des environs et on donne une priorité aux employés d'ici", a précisé M. Dépin, ajoutant toutefois que l'entreprise n'est pas actuellement en mode "embauche" vu les conditions économiques difficiles.


L'action de Cascades (TSX:CAS) a clôturé en hausse de 13 cents ou 3,12 pour cent à la Bourse de Toronto, à 4,30 $.


Norampac compte environ 1500 employés au Québec et Cascades un peu plus de 4500.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Ă€ surveiller: Theratechnologies, WSP et Cascades

Que faire avec les titres de Theratechnologies, WSP et Cascades? Voici quelques recommandations d’analystes ...

Ă€ surveiller: Cascades, Stella-Jones et TransCanada

16/03/2015 |

Que faire avec les titres de Cascades, Stella-Jones et TransCanada? Voici quelques recommandations d’analystes.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Et si on taxait les tatouages?

Il y a 15 minutes | Philippe Jean Poirier

Sur les tatouages, les burgers, les bagels... En matière de taxes, l'imagination de nos dirigeants est sans limite.

Pourquoi le naufrage de l'Afrique entraînera celui de l'Europe

ANALYSE. Si l'Europe n'aide pas l'Afrique à se stabiliser, elle sera happée par le naufrage du continent africain.

Les règles de retrait des FERR sont encore trop restrictives

08:00 | Morningstar

Elles ne reflètent pas des réalités comme la faiblesse des taux d'intérêt et l'accroissement de la longévité.