Les entreprises hésitent à vous laisser travailler chez vous

Publié le 26/04/2013 à 08:21, mis à jour le 26/04/2013 à 08:21

Les entreprises hésitent à vous laisser travailler chez vous

Publié le 26/04/2013 à 08:21, mis à jour le 26/04/2013 à 08:21

Par Stéphane Rolland

Photo:Bloomberg

Même si la majorité des employeurs qui tentent l'expérience apprécient les impacts positifs du télétravail, les entreprises canadiennes craignent que cette liberté ne nuise à la productivité, selon un sondage commandé par la Banque de Montréal.


Les entreprises canadiennes hésitent à laisser les Canadiens travailler à la maison. Elles sont 61% à craindre une répercussion « défavorable sur le moral ». La perte de productivité inquiète 53% d’entre elles.


Pourtant, la majorité des entreprises qui tentent l’expérience semblent satisfaites, toujours selon le sondage. Parmi elles, 65% estiment que le télétravail a été positif pour la productivité. Selon 58% des employeurs, la qualité du produit s’est améliorée.


Autres avantages, 64% estiment que le moral des travailleurs et la capacité de les retenir s’en trouvent améliorés. Les répondants sont 54% à faire état d’une réduction des frais généraux de bureaux.


Au Canada, près de 23% des entreprises offrent la possibilité d’effectuer ses tâches en télétravail. Cette proportion monte à 47% pour les grandes sociétés.


Le Québec ne fait pas exception avec 23% des entreprises qui offrent le télétravail. L’Alberta trône en tête avec un taux de 34%. Ce taux est le plus faible dans les provinces maritimes à 16%.


 


 

Sur le même sujet

Comment le marché du travail se porte-t-il vraiment?

29/08/2014 | Florent Francoeur

Un marché de l’emploi en santé est souvent l’indice d’une économie en ...

Équilibre productif

Édition du 30 Août 2014 | Géraldine Martin

C'est l'histoire d'un employé qui est à bout de souffle. Il cherche ce fameux équilibre. Vous savez, celui qui nous ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Québecor vend Nurun pour 125M$

Il y a 53 minutes | Denis Lalonde

Québecor a vendu Nurun à la multinationale française Publicis pour un montant de 125 millions de dollars.

Bourse: léger recul à la mi-séance, le CN à un sommet historique

10:09 | LesAffaires.com et AFP

L'action du Canadien National est devenue la quatrième société du TSX sur le plan de valeur boursière mardi.

À surveiller: Bombardier, Air Canada et Magna

Que faire avec les titres de la Bombardier, d’Air Canada et de Magna International?