Le rendement des entreprises familiales surpasse celui du S&P/TSX

Publié le 10/09/2018 à 15:29

Le rendement des entreprises familiales surpasse celui du S&P/TSX

Publié le 10/09/2018 à 15:29

Par La Presse Canadienne

[Photo: 123rf]

Le rendement des 43 principales entreprises canadiennes sous contrôle familial a dépassé celui de l’indice composé S&P/TSX, révèle une étude de la Banque Nationale.


L’analyse de la banque, qui portait sur des sociétés comme Bombardier, les Compagnies Loblaw, Rogers Communications et Shopify, indique que les entreprises sous contrôle familial ont atteint un taux de rendement absolu de 206 % au cours des 13 dernières années.


Ce taux est supérieur au rendement total composé de 133 % de l’indice S&P/TSX pour la même période, comprise entre juin 2005 et juin 2018.


L’étude montre également que le rendement des entreprises familiales a été d’environ 9,0 % sur une base annualisée, contre 6,7 % pour l’indice de rendement total composé S&P/TSX.


Les conclusions de la banque reposent sur une analyse des sociétés dans lesquelles la famille fondatrice contrôle au moins 10,0 % des droits de vote ou une personne ou des entités reliées, ou les deux ensemble, contrôlent au moins 33,3 % de ces droits.


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?