10 choses à savoir vendredi

Publié le 22/09/2017 à 08:20

10 choses à savoir vendredi

Publié le 22/09/2017 à 08:20

Par Alain McKenna

Point 3: En permettant de «s’abonner» à ses voitures, Volvo veut devenir le Spotify de l’automobile. (Photo: Volvo Cars)

Après Equifax: la Banque Nationale, l'iPhone qui enrage la police, Volvo: le Spotify de l'automobile, et 7 autres choses à savoir en ce vendredi 22 septembre.


1- Après Equifax, la Banque Nationale. L’institution dit à son tour avoir été victime d’une faille sur son site web. Dans un envoi par courriel reçu par Bloomberg et Reuters hier, la banque admet que les données de quelque 400 clients pourraient ainsi avoir été dérobées. Le problème se situe au niveau d’un formulaire électronique mal sécurisé qui affichait les données du client précédent, lorsqu’un nouveau client tentait d’y accéder à son tour. Ce dernier aurait alors pu récupérer l'information et trafiquer les infos de crédit du premier client, à son insu. La banque dit que l’erreur est de cause humaine, le formulaire ayant été mal paramétré lors de sa mise en ligne initiale, et qu’elle offrira une compensation équivalente aux éventuels dommages subis par les clients affectés.


2- Tester cette nouvelle fonction sur votre iPhone fait rager la police. iOS 11, la plus récente version du système logiciel mobile d’Apple qui a été activé plus tôt cette semaine, comporte plusieurs nouveautés que les propriétaires d’un iPhone ou d’un iPad ont déjà commencé à mettre à l’épreuve. Une de celles-là? Une fonction d’urgence qui contourne l’authentification biométrique Touch ID et à laquelle on accède en appuyant cinq fois sur le bouton d’alimentation de l'appareil. S'affiche alors à l’écran un menu permettant d’éteindre l’appareil, d’afficher des infos médicales et d’envoyer un message SOS d’urgence. En sélectionnant cette troisième option, le téléphone compose automatiquement le 9-1-1, chose que plusieurs personnes dans la grande région de Toronto ont fait, ces derniers jours, ce qui a provoqué l'ire des forces policières de la Ville-Reine, cette semaine. «Les nombreux appels d’essai reçus ont complètement congestionné nos lignes d’urgence. Le nouveau service d’urgence d’iOS 11 : s’il vous plait NE L’ESSAYEZ PAS, il marche très bien», a d’ailleurs plaidé la police torontoise, sur Twitter. Alors, n’allez pas faire le même coup à la police de votre municipalité!






3- En permettant de «s’abonner» à ses voitures, Volvo veut devenir le Spotify de l’automobile. Plus tôt cette semaine, la marque suédoise a présenté un nouveau petit VUS appelé XC40. Outre son format compact, son design alambiqué et son habitacle dernier cri, ce véhicule introduit une autre nouveauté qui fera résolument parler d’elle. Care by Volvo est un service qui permet à quiconque le désire de payer mensuellement pour un véhicule qui sera échangé pour un nouveau modèle une fois par an. La formule, dit-on, cible les jeunes acheteurs, tout habitués qu’ils sont à changer de téléphone cellulaire sur une base annuelle, et de préférer les services par abonnement aux modèles plus traditionnels : musique, logement, alimentation, etc. Alors, a pensé Volvo, pourquoi pas la voiture également ? À noter que, comme l’écrit Slashgear, cette nouvelle Volvo n’est pas électrique, puisqu’elle est millésimée 2018. Sa promesse de n’offrir que des nouveautés électrifiées ne commence qu’en 2019, après tout. Mais si vous vous abonnez, elle le sera dès l'an prochain...




4- Pourquoi forer la Gaspésie quand on pourrait transformer ses algues en carburant ? La lutte fait rage depuis des années pour empêcher les grands projets pétroliers dans cette région de la province. Et comme l’argument-choc des promoteurs des projets de forage demeure généralement le même («le monde a besoin d’énergie, donc de carburant»), peut-être que la réplique pourrait s’organiser autour d’une autre forme de production d’énergie moins dommageable pour le paysage et l’environnement ? C’est ce que le département américain de l’Énergie est en train d’étudier, via deux projets qui visent à remplacer le pétrole par un biocarburant produit à partir d’algues marines. Le directeur du bras de recherche et développement de ce ministère (ARPA-E), Eric Rohlfing, estime que la culture d’algues permettrait aux États-Unis de combler dix pourcent de ses besoins domestiques en énergie. Selon Futurism, cette production écologique de carburant biologique permettrait à tout le moins de remplacer la production d’éthanol à partir de maïs, un phénomène qui cause de nombreux torts environnementaux à l’heure actuelle chez l'Oncle Sam. On imaginerait bien un projet du même genre dans la péninsule gaspésienne.


algue


5- Chacun de vos partys universitaires réduit vos chances d’avoir un emploi à la fin de vos études. Ça sonne ridicule ? C’est pourtant ce que révèle une étude publiée dans le Journal of Applied Psychology par des chercheurs de l’Université de Tel Aviv et l’Université Cornell, qui trace un lien direct entre la consommation d’alcool durant les études et son effet sur la recherche d’emploi une fois son diplôme obtenu. Ainsi, chaque fois que vous prenez un verre de trop, sur une durée d’un mois pendant vos études, vous réduisez de 1,4% vos chances de décrocher un emploi par la suite. En d’autres mots, résume Market Watch, si vous éclusez les bars six fois en un mois, vous aurez 10% moins de chances de vous trouver du boulot à la sortie de l’école. «La façon dont les étudiants consomment de l’alcool semble avoir plus d’influence que la quantité qu’ils consomment, lorsque vient le temps de prédire les chances de se trouver un emploi», résume Peter Bamburger, professeur à Cornell et co-auteur de l’étude. Évidemment, un verre ici et là n’aura aucune incidence sur votre future profession. L’étude définit comme bien arrosée une fête d’une durée de deux heures pendant laquelle une femme boira au moins quatre verres, et un homme, cinq. Alors, modération !


6- Wall Street est attendue en baisse à l'ouverture ce matin et la cause ne vous surprendra pas. Les investisseurs s’inquiétent des nouvelles menaces de la Corée du Nord, qui a fait part de son intention d’effectuer un tir de bombe H dans le Pacifique. C’est aussi une grosse journée de statistiques au Canada. On attend les ventes au détail de juillet, ainsi que l'indice des prix à la consommation d'août. Dans notre revue boursière complète, il est également question de la chaîne de restaurants Brands International, de BRP, de BlackBerry et des épiciers canadiens : Loblaw, Metro et Empire.


7- Un des plus grands chefs français veut qu’on le débarrasse de ses trois étoiles Michelin. Pourquoi ? À l’ère des photos Instagram et des évaluations Yelp, Sébastien Bras, qui dirige le prestigieux restaurant gastronomique Le Suquet, à Laguiole, n’en peut plus de la pression provoquée par cette renommée. Chacun de ses plats est jugé, évalué, critiqué d’une façon qui l’exaspère. C’est pourquoi il a fait la demande d’être retiré du Guide Michelin, et qu’on lui enlève les trois étoiles qu’il arbore pourtant depuis près de 20 ans. Du côté de Michelin, on affirme que c’est la première fois qu’une telle demande est formulée. Les juges qui attribuent ces étoiles sont anonymes et imprévisibles, ce qui provoque une certaine anxiété en cuisine, estime Bras, qui dit vouloir continuer d’être créatif dans ses plats, mais sans cette pression additionnelle. «On vous visite deux ou trois fois par an, mais vous ne savez jamais quand. Chaque jour, n’importe lequel des 500 plats que vous servez pourrait être inspecté. Peut-être serai-je moins populaire, mais je l’accepte, si c’est pour arrête de me demander si mes créations feront plaisir aux inspecteurs Michelin», a déclaré le chef de 46 ans, au Figaro.


Bras


8- Au tour d’Amazon de plancher sur des lunettes à réalité augmentée. Les Google Glass ont été un échec et les Spectacles de Snapchat guère plus qu’un gadget rapidement oublié, mais ça n’empêche pas les géants de la techno de continuer à rêver du jour où tous porteront des verres intelligents. Le plus récent en lice est Amazon, qui pense avoir une solution pour rendre ses lunettes plus cool et plus attrayantes : Alexa et la conduction osseuse. Cette dernière est un moyen discret mais efficace de transmettre le son entre les lunettes et l’oreille, et ne demande pas une très grosse mécanique. Alexa, pour sa part, est l’assistant vocal numérique d’Amazon. L’interface serait donc entièrement sonore, ce qui éviterait d’avoir à ajouter un projecteur, aussi petit soit-il, devant une des lentilles des lunettes, ou une caméra, ou n’importe quoi qui rend cette technologie repoussante pour le grand public. Et pourquoi Amazon se lance dans un tel projet ? Selon Axios, le géant de Seattle tente par tous les moyens de sortir Alexa de la maison des gens qui l’utilisent déjà, puisqu’elle est confinée aux enceintes connectées de la marque, alors que Siri (Apple) et l’Assistant Google, eux, vivent aussi sur des appareils mobiles. Reste à savoir qui voudra bien parler à ses propres lunettes en public…


9- En s’associant à HTC, Google met la table pour la fin des téléphones intelligents. On penserait que l’entente de collaboration entre Google et le fabricant d’appareils mobiles taïwanais aurait pour objectif de renforcer l’offre de téléphones du géant californien, ce qui pourrait être le cas à court terme. Ses appareils Pixel pourraient bien en profiter. Mais il y a plus que ça derrière cette transaction, devine Business Insider. Le site américain compare ce qui se fait chez Microsoft en matière de réalité augmentée, avec les lunettes HoloLens, et suggère que Google essaie peut-être ainsi de «tricher», en faisant un bond de quelques années en avant en matière de R-D dans ce secteur, grâce à HTC, dont le casque de réalité virtuelle Vive est un des plus avancés dans ce domaine. Chez Microsoft, on n’hésite pas à parler de cette technologie comme du successeur du téléphone intelligent, qui deviendra caduque le jour où on pourra accomplir les mêmes tâches connectées à partir de ses lunettes. C’est évidemment encore loin dans le futur, et Google aura le temps de renforcer son offrande téléphonique entre temps, mais «si l’entreprise désire être encore de la partie dans le marché qui succédera au téléphone, cette expertise pourrait s’avérer cruciale.»


10- Cette serre, la plus grande au monde, a été construite sur un véritable cratère. Située à St-Austell (Cornwall) au Royaume-Uni, la serre Eden Project est la plus imposante sur la planète. Ses huit biomes accueillent les plus grandes forêts tropicales actuellement en captivité, qui abritent elles-mêmes de nombreuses espèces végétales et animales. C’est spectaculaire, dedans comme dehors, et ça tombe bien, l’organisme s’occupant de cette serre nous en offre une visite en vidéo :




Sources: Axios, Business Insider, Futurism, Le Figaro, Les Affaires, Market Watch, Reuters, Slashgear, Twitter, Youtube.


Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:



NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

20/10/2017 | Alain McKenna

Votre employeur protège «son» Gilbert Rozon, aidez cette agence secrète canadienne, manger un burger avec l'emballage?

10 choses à savoir jeudi

19/10/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Ce chandail vaut des milliards, le traitement choc de J&J pour mieux recruter, 1000$ pour tout savoir sur vous.

OPINION 10 choses à savoir mercredi
18/10/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir mardi
17/10/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir lundi
16/10/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

À la une

Hydro-Québec voit l'Asie dans sa soupe

23/10/2017 | François Normand

Ces deux pays asiatiques deviennent des marchés de plus en plus importants pour Hydro-Québec. Voici pourquoi.

Tout vendre avant la correction?

Édition du 21 Octobre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. Il n'y a pas de refuge miracle, mais voici quelques façons de vous protéger.

Aldo renonce à une acquisition annoncée en grande pompe

23/10/2017 | Martin Jolicoeur

Annoncée en grande pompe en août dernier, l’acquisition de l’américaine Camuto Group a finalement avorté.