Les trains français sont paralysés par la grève

Publié le 03/04/2018 à 07:42

Les trains français sont paralysés par la grève

Publié le 03/04/2018 à 07:42

Par La Presse Canadienne

La vaste majorité des trains français, y compris les célèbres TGV, étaient paralysés par la grève mardi, dans le cadre de la plus importante résistance organisée à ce jour aux politiques économiques du président Emmanuel Macron.


La Société nationale des chemins de fer (SNCF) a fait savoir que seulement 12 pour cent de ses trains roulaient. On rapportait également des problèmes avec les liaisons Eurostar vers le Royaume-Uni et avec les trains à destination de l'Allemagne.


Cette grève n'est que la première d'une série de débrayages qui doivent s'étirer sur trois mois.


À la Gare de Lyon, dans l'est de Paris, les plateformes étaient si bondées que des passagers débordaient sur les rails en attendant le passage d'un éventuel train.


Les cheminots dénoncent l'intention du gouvernement d'abolir le statut spécial dont ils jouissent depuis des décennies et qui leur garantit essentiellement un emploi et des avantages sociaux à vie, ce qui témoigne du rôle des chemins de fer en tant que pilier des infrastructures et des services publics français.


Le gouvernement Macron explique que cela doit changer, puisque l'économie de plus en plus globale et automatisée d'aujourd'hui requiert une main-d'oeuvre plus flexible.


De plus, puisque les règles de l'Union européenne imposent à ses membres d'ouvrir les chemins de fer publics à la concurrence, le gouvernement fait valoir que ce statut spécial nuit à la SNCF face à ses rivales.


La ministre des Transports Élisabeth Borne a répété mardi sur les ondes de la télévision BFM que cette réforme est «indispensable». Le gouvernement maintiendrait le statut spécial pour les employés actuels, mais l'abolirait pour les nouveaux.


Les cheminots ne sont pas les seuls à être ulcérés par les intentions de M. Macron: un quart des vols d'Air France étaient annulés mardi dans le cadre d'une querelle salariale, les éboueurs sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail et les étudiants bloquaient l'accès aux campus pour protester contre une réforme des critères d'admission aux universités publiques.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Bientôt de nouveaux joueurs ?

Édition du 30 Juin 2018 | Alain McKenna

Si l'Ontario devra se faire tirer l'oreille pour respecter son engagement de joindre le marché conjoint du carbone du ...

Macron fait la morale commerciale aux Américains

Mis à jour le 25/04/2018 | LesAffaires.com et AFP

Le président français a dénoncé mercredi devant le Congrès américain la tentation de «nationalisme et d’isolationnisme».

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.