Tout ce qu'on sait sur la prochaine Tesla: le Model 3

Publié le 11/03/2016 à 16:45

Tout ce qu'on sait sur la prochaine Tesla: le Model 3

Publié le 11/03/2016 à 16:45

Par Julien Abadie

Aperçue dans la version australienne de 60 minutes, cette voiture pourrait être la base de travail du Model 3. Ou pas...

Le 31 mars prochain, Tesla révélera son très attendu Model 3. À 15 jours de cet événement, faisons le point sur ce qui nous attend et sur ce qu'on sait déjà...


À l'origine


À l'origine, était le Model E. Après le Model S et le Model X, la nouvelle Tesla devait venir compléter la gamme en formant le mot «SEX». De la part de la première marque à avoir transformé le véhicule électrique en objet de désir, le clin d'oeil était pour le moins savoureux.


Hélas pour Tesla, plusieurs juristes ont promptement rappelé à Elon Musk que la dénomination "Model E" avait été déposée par Ford et restait de ce fait sa propriété exclusive. Pas grave: Tesla a simplement retourné le E pour le transformer en 3 et devrait styliser son logo pour se rapprocher de celui de la marque. Malin.



Pourquoi c'est un événement pour Tesla


Model E ou Model 3, le nom de la prochaine Tesla est sur toutes les lèvres depuis que son patron a évoqué sa mise en chantier. Annoncé comme le premier modèle d'entrée de gamme de Tesla, le Model 3 doit permettre à la marque de sortir du landernau des voitures d'exception pour toucher le grand public. Autrement dit: elle entend populariser le véhicule électrique. Rien de moins.


À ce titre, on peut considérer la sortie du Model 3 comme un événement doublement historique pour Tesla. D'abord parce qu'elle acte d'un changement de braquet décisif: s'attaquer au marché du conducteur lambda, c'est accroître considérablement les volumes de production. Mais surtout parce qu'elle va exposer la marque comme jamais auparavant: étant donné la jeunesse de l'entreprise, la concurrence qui avance à toute vitesse et le pari industriel que représente le lancement d'un véhicule grand public, Tesla n'aura sans doute pas droit à l'erreur.


Prix


En annonçant que le Model 3 sera bien commercialisé à 35000 $US (contre plus de 90000 $US pour les Model X et S), Elon Musk a clairement positionné la prochaine Tesla comme une concurrente directe des BMW Series 3, Audi A4, Jaguar XE et autres Mercedes Classe C. Sauf que les économies de carburant permises par l'alimentation électrique et les incitatifs fiscaux (de 7500 $ à 13000 $ aux États-Unis) devraient considérablement élargir l'audience du véhicule.


Comme le note Forbes, il est fort probable que Tesla mette sur le marché des versions avec options qui devraient mécaniquement faire monter ce prix plancher de 35000 $US.


Pour les plus pressés, la voiture sera réservable dès le 31 mars, soit immédiatement après sa présentation officielle.


Livraison


Selon les dernières estimations en date, la prochaine Tesla devrait commencer à être livrée aux clients au milieu de l'année 2017. Mais étant donné les récents problèmes de délais de livraison rencontrés par la marque, rien n'est complètement certain sur ce point.


Évidemment, les investisseurs auront ces retards particulièrement à l'oeil. Comme sous-entendu plus haut, de la capacité de Tesla à gérer ses échéanciers et ses délais de livraison dépendra pour une large part sa crédibilité vis-à-vis de ses nouveaux clients.


Dans cette affaire, la clé tient en fait en un mot: Gigafactory. Étant donné que la majeure partie du coût de fabrication de la voiture passe dans la batterie, la super usine de fabrication que Tesla doit livrer en 2017 (voir ci-dessous) sera cruciale pour délivrer les volumes attendus dans les temps.



Fabrication


Pour ce nouveau véhicule, Tesla a du développer une toute nouvelle plate-forme, sa troisième à date. Comme le déclarait le Chief Technology Officer JB Straubel: «Pour le meilleur et pour le pire, le Model 3 doit être nouveau. C'est une nouvelle architecture de batterie, c'est une nouvelle technologie de motorisation, c'est un véhicule avec une nouvelle structure. Bref, c'est beaucoup de travail.» 


À noter que cette troisième génération de plate-forme pourrait par la suite servir à construire les futurs produits de la marque.


Performances


Étant donné que le Model 3 se positionne en entrée de gamme, son rayon d'action est annoncé comme sensiblement inférieur aux autres modèles de la marque, mais compétitif face aux BMW series 3 et autres Lexus IS. On parle ici et là d'une autonomie de 200 miles, soit 321 km.


En tout cas, elle ne sera vraisemblablement pas équipée de la dernière batterie de 90Wh de la marque. Heureusement, ses performances ne devraient pas trop s'en ressentir et rester plus que décentes: Auto Express parle d'un 0 à 100 en 4,1 secondes, soit de quoi répondre par exemple à des BMW M3 et M4.


Le problème, comme le souligne le site Jablonick, c'est que les nouveaux clients potentiels de Tesla n'auront pas nécessairement de garage à disposition pour charger leur voiture durant la nuit. Certaines voitures seront donc garées dans la rue. Or, les batteries n'aiment pas trop les coups de froid, et peuvent perdre plusieurs dizaines de miles d'autonomie à cause d'une nuit glaciale. Un rayon d'action plus faible pourrait donc poser quelques difficultés lorsqu'il s'agira atteindre l'une des 572 stations de Tesla équipées des fameux "superchargers".


Le design


Le meilleur pour la fin. Peu de choses ont filtré sur l'aspect visuel du Model 3. Les informations glanées ici ou là plaident pour une version raccourcie du Model S, vraisemblablement grâce à une réduction de 20% de son empattement selon The Week. Sauf qu'on a appris depuis qu'Elon Musk aurait demandé à ses ingénieurs d'optimiser l'aérodynamisme de la voiture. Selon des sources internes relayées par Electrek, le pdg aurait exigé un coefficient de pénétration sous 0,2 là où les Model X et S se contentent d'un 0,24.


Évidemment, améliorer ne serait-ce qu'un peu l'aérodynamisme d'un véhicule électrique conduit mécaniquement à augmenter l'autonomie de sa batterie donc son rayon d'action (il y a besoin de moins d'énergie pour se mouvoir dans l'espace). Derrière la requête perfectionniste d'Elon Musk se cache donc un véritable enjeu commercial et technologique. Mais passer sous la barre des 0,2 n'est vraiment pas un geste anodin en terme de design. Les autres véhicules qui s'y sont essayé sortent vraiment du lot, à l'image du concept IAA de Mercedes (coefficient de 1,9):



Sur la base de ce qu'on sait déjà, certains artistes et designers ont essayé d'imaginer à quoi pourrait bien ressembler ce fameux Model 3. Toutes leurs visions sont regroupées sur Electreck. Pour patienter en attendant le dévoilement officielle le 31 mars prochain, voici quelques délires d'artistes pas si délirants...


 La vision de Stumpf Studio’s



La vision de Theophilus Chin



La vision de Row 110 publiée sur Tesla Motor Club


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Et les entreprises les plus innovantes sont...

02/12/2015

Elle figure parmi les 10 entreprises les plus innovantes, selon 1500 cadres dirigeants.

Faraday Future: cette mystérieuse entreprise qui veut révolutionner la voiture

30/11/2015 | Julien Abadie

Électrique, autonome, mais pas seulement: Faraday est le nouveau Tesla et veut révolutionner notre rapport à la voiture.

À la une

Le Régime de rentes du Québec fait bande à part

25/06/2016 | Dany Provost

BLOGUE. Les impacts des modifications proposées qui ont été refusées par le Québec

Entrepreneurs en prédémarrage: capitalisez sur vous au profit de votre projet d’entreprise!

Une idée seule ne vaut rien! L’action et la concrétisation sont les leviers créateurs de valeur en entrepreneuriat.

Créez le contact en parlant de vous

BLOGUE. On a souvent tendance à démarrer la conversation avec ce que l'on fait plutôt que de parler de qui nous sommes.