Manuvie achète Benesure Canada

Publié le 24/10/2012 à 11:07, mis à jour le 24/10/2012 à 11:32

Manuvie achète Benesure Canada

Publié le 24/10/2012 à 11:07, mis à jour le 24/10/2012 à 11:32

Par Martin Jolicoeur

Le titre de Manuvie a gagné plus de 17% en Bourse depuis trois mois. (Photo: Finance et Investissement)

La Financière Manuvie vient d’annoncer l'acquisition de Benesure Canada, une entreprise ontarienne active dans l’industrie hypothécaire.


Le montant de la transaction n’a pas été divulgué par Manuvie qui, fort de cette acquisition, affirme ainsi devenir le plus important fournisseur au Canada de solutions d'assurance crédit pour les courtiers hypothécaires.


Benesure compte cinquante employés, quelque 170 000 clients et engrange bon an, mal an, près de 65 M$ de primes.


« Sur le plan stratégique, cette acquisition est importante pour Manuvie, a déclaré Gavin Robinson, vice-président principal et directeur général, Marchés des groupes à affinités de la Financière Manuvie. (…) L'expertise et les ressources combinées de nos deux sociétés nous permettront de tirer profit de nos autres secteurs d'activités et procureront de nouvelles occasions de distribution pour d'autres produits. »


La Financière Manuvie et Benesure sont des partenaires d'affaires de longue date: Manuvie fournissait des produits, les tarifs et la gestion des risques, tandis que Benesure administrait et distribuait au pays les produits Régime Protection hypothécaire et Régime Sécurité crédit.


Cette acquisition est en attente des approbations réglementaires. Elle devrait être conclue au cours du quatrième trimestre, sous réserve des approbations réglementaires nécessaires.


Au cours des dernières semaines, la Financière Manuvie a aussi acheté récemment Wellington West Financial Services.


Depuis trois mois, la valeur du titre de Manuvie a grimpé de 1,85$ ou de 17,96%. Peu avant 11hres ce matin, il avait progressé de 0,10$ ou de 0,82% pour se négocier à 12,25$ l’action.


 

Manulife Financial Cap Trust

0,00 $
0,00 %
Les assureurs sous pression en Bourse
Mis à jour le 17/02/2012

Sur le même sujet

Quel sera le sort de l'équipe Standard Life au sein de Manuvie?

07/10/2014 | Marie-Claude Frenette

Le sort du populaire dirigeant Charles Guay et des employés ne sont pas encore fixés à 100%.

L'assurance sous un nouvel angle

Édition du 04 Octobre 2014 | Dominique Lamy

Vous prenez grand soin des multiples volets de votre planification financière. La facette «assurance vie» vous ...

OPINION Achat de Standard Life: Manuvie se veut rassurante pour Montréal
RVER: Les fournisseurs s'organisent pour se tailler un morceau de la tarte
Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand
Qui offrira le RVER au Québec?
Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Soprema: Drummondville défriche la Chine

La filiale québécoise de la société française Soprema a la mission de s'implanter en Chine.

Le co-fondateur d'Android quitte Google

11:42 | AFP

Andy Rubin avait intégré Google en 2005, quand le groupe internet avait racheté Android, alors une petite startup.

La correction évitée, comment terminerons-nous l'année?

10:49 | Jean Gagnon

À l’échelle mondiale, la correction boursière a été évitée de peu en octobre. Que nous réserve le reste de l'année?