La CIBC lutte pour acheter une firme américaine

Publié le 23/04/2014 à 09:45

La CIBC lutte pour acheter une firme américaine

Publié le 23/04/2014 à 09:45

Par lesaffaires.com

Photo: Bloomberg

La Banque CIBC concurrence d’autres firmes afin de pouvoir mettre la main sur le gestionnaire de portefeuille américain Russell Investments. La transaction pourrait être de 3 G$US.


Selon le Globe and Mail, la Banque canadienne devra présenter une meilleure offre que CVC Capital Partners et Silver Lake qui songent à présenter une offre conjointe. Warburg Pincus et TPG Capital présenteraient, elles aussi, une offre conjointe.


Russell gère un actif de près de 250 G$ et offre d’autres services comme de la consultation auprès des fonds de retraite.


La CIBC s’est donné pour objectif d’accroître sa division gestion de patrimoine afin qu’elle génère 15% de son bénéfice cette année comparativement à 11%.


Depuis quelques années, les banques canadiennes ont montré un intérêt significatif pour le secteur de la gestion de patrimoine tandis que le secteur de détail montre des perspectives de croissance plus difficile avec des marges d’intérêts au plancher et des ménages qui ont étiré leur capacité d’endettement.


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.