Credit Suisse se réorganise

Publié le 20/11/2012 à 07:50, mis à jour le 20/11/2012 à 11:55

Credit Suisse se réorganise

Publié le 20/11/2012 à 07:50, mis à jour le 20/11/2012 à 11:55

Par AFP

Photo: Bloomberg

La banque helvète Credit Suisse a annoncé mardi une réorganisation, avec un regroupement de ses divisions banque privée et gestion d'actifs au sein d'une entité commune appelée «banque privée et gestion de fortune», une annonce mal accueillie en Bourse.


Cette nouvelle entité sera dirigée conjointement par Hans-Ulrich Meister et Robert Shafir, actuellement patron de la région Amériques, à partir du 30 novembre, est-il précisé dans un communiqué.


Credit Suisse a également nommé un nouveau duo exécutif à la tête de la division banque d'investissement, composé d'Eric Varvel, qui sera en charge de l'Asie-Pacifique, et de Gaël de Boissard pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique. M. de Boissard rejoindra par ailleurs le directoire de la banque au 1er janvier 2013.


Pour le président du conseil d'administration de Credit Suisse, Urs Rohner, ces changements permettront de mettre en oeuvre la stratégie du groupe avec plus d'efficacité et de simplifier l'organisation de la banque.


«La structure simplifiée dégagera de nouvelles synergies et permettra de réduire les coûts à travers toute la banque», a expliqué pour sa part Brady Dougan directeur général de la banque cité dans le communiqué.


Dans les premiers échanges à la Bourse suisse, l'action reculait de 2,55%, dans un marché en baisse de seulement 0,50%.


Selon des analystes, la réorganisation annoncée par Credit Suisse ne va pas assez loin, ce qui explique le recul du titre.

Sur le même sujet

Surendettement des ménages: Ottawa doit agir, dit le PDG de la Banque TD

17/09/2014

Le dirigeant de 67 ans, qui prendra sa retraite en novembre, s'inquiète de l'effet des bas taux sur l'endettement.

La Chine investit 89 milliards canadiens pour doper l'Ă©conomie

17/09/2014 | AFP

PĂ©kin met en place de nouvelles mesures d'assouplissement et de relance pour renforcer la confiance.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Trouble en vue au paradis (fiscal)

BLOGUE. L'administration Obama vient de s'attaquer Ă  l'Ă©vitement fiscal. Chez Valeant, on deviendrait plus nerveux.

Pas question de «marchander» le projet de loi 3, prévient Moreau

Québec n'entend pas reculer sur la réforme des retraites, prévient le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau.

Restez zen face au recul des PME en Bourse

La faiblesse des PME en Bourse réduit l'évaluation élevée de ces titres et n'aura pas d'effet de contagion sur le S&P.