Stornoway: des actionnaires restent confiants malgré le manque de liquidité

Publié le 30/05/2018 à 12:28

Stornoway: des actionnaires restent confiants malgré le manque de liquidité

Publié le 30/05/2018 à 12:28

Par François Normand

© Stornoway Diamond Corporation

Investissement Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec et le Fonds de solidarité FTQ gardent confiance dans le producteur de diamants Stornoway (SWY; 0,49$), malgré l’anticipation de flux de trésorerie libres négatifs dans les prochains mois.


Dans un récent rapport, BMO Marchés des capitaux a renouvelé une recommandation «performance de marché» -qui est juste avant la recommandation de vendre- à l’égard de Stornoway, qui exploite la mine Renard à la Baie-James.


L’analyste Edward Sterck souligne que la production sera plus faible de 14% et les ventes inférieures de 23% à ce que la direction s'attendait pour 2018. Cette situation tient à un délai dans l'atteinte d'une zone diamantifère à plus forte teneur en profondeur, selon Stornoway.


Selon les calculs de l’analyste de BMO, cela signifie que les flux de trésorerie libres de Stornoway seront négatifs de 73 millions de dollars, plutôt que positifs de 38 M$. Il s'attend à ce qu'il manque entre 20 et 30 M$ de financement dans les 12 prochains mois.


La direction de Stornoway a récemment indiqué qu'elle a entrepris des discussions avec ses prêteurs pour une extension de sa ligne de crédit pour l'assister dans ses besoins de capitaux pour 2018.


La minière a décliné une demande d’interview de Les Affaires pour en savoir plus à ce sujet.


Cette situation ne semble pas inquiéter outre mesure les principaux investisseurs institutionnels québécois qui sont actionnaires de Stornoway.


«Nous sommes confiants que la direction va poser les bons gestes pour son développement», affirme Yann Langlais-Plante, porte-parole à la Caisse de dépôt et placement du Québec.


«Le Fonds de solidarité FTQ a toujours confiance dans l’avenir de Stornoway», indique pour sa part le porte-parole Patrick McQuilken, en précisant que le Fonds ne fera pas davantage de commentaires, car Stornoway est une entreprise inscrite en Bourse.


Même retenue chez Investissement Québec, qui se refuse à commenter la performance dans les entreprises dans lesquelles l’organisation investit.


«Cela dit, sachez qu’Investissement Québec est un partenaire financier patient, et nous sommes présents à toutes les étapes de développement des entreprises», tient à préciser la porte-parole Isabelle Fontaine.


Pour l'ensemble de 2017, Stornoway a enregistré des revenus de 196,6 M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 85 M$ (ou 43,3% des revenus).


Au premier trimestre de 2018, Stornoway a réalisé des revenus de 38,6 millions de dollars canadiens, soit le plus faible depuis le premier trimestre de 2017. Le BAIIA a été 7,4 M$, soit 19% des revenus.


Par contre, la société a fait une perte nette (avant dépréciation) de 11 M$.


Il faut dire que la minière est en phase de «transition», pour reprendre l'expression du PDG de la minière Matt Manson, passant d'une mine à ciel ouvert à une mine souterraine.


Située à environ 350 kilomètres au nord de Chibougamau, la mine Renard aura coûté près de 1 G$ et a amorcé sa production commerciale en janvier 2017. Stornoway a participé à ses premières enchères internationales en novembre 2017, à Anvers, en Belgique.


 


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Le quincailler

Édition du 22 Septembre 2018 | Julie Cailliau

Dans une autobiographie parue le 13 septembre, Robert Dutton n'attend pas son 7e chapitre intitulé «Crever l'abcès» ...

Inspiration bavaroise à la Place Ville Marie

05/09/2018 | Martin Jolicoeur

«Les professionnels qui travaillent ici (Place Ville Marie) sont plus souvent au bureau qu’à la maison.»

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.