Fusion Xstrata-Glencore: un pas de plus est franchi

Publié le 20/11/2012 à 07:45

Fusion Xstrata-Glencore: un pas de plus est franchi

Publié le 20/11/2012 à 07:45

Par AFP

Photo: Bloomberg

Les actionnaires du géant mondial suisse du négoce des matières premières Glencore International ont approuvé massivement la fusion avec le groupe minier Xstrata, très présent au Québec, lors de leur assemblée générale extraordinaire, qui se tenait mardi matin à Zoug, près de Zurich.


Le projet a été approuvé par 99,42% des voix, a constaté une journaliste de l'AFP. S'il obtient également le feu vert des actionnaires d'Xstrata, la nouvelle entité sera rebaptisée Glencore-Xstrata Plc.


Les actionnaires du groupe Xstrata, eux, se réuniront à 13H15 (12H15 GMT) au Théatre-Casino de Zoug, une petite cité lacustre au coeur de la Suisse, connue pour son régime fiscal favorable aux entreprises.


Si la fusion semble acquise depuis que le fonds souverain du Qatar qui détient 12% des parts d'Xstrata s'est dit satisfait des conditions offertes, le suspens reste intact sur le plan de rémunération des dirigeants qui a scandalisé une partie des actionnaires.


Le projet de fusion prévoit un volet de primes de 144 millions de livres (179 millions d'euros) destinées à retenir les meilleurs cadres de Xstrata.


L'assemblée générale a été un peu chahutée par une poignée de personnes, qui ont manifesté à l'arrivée des actionnaires et investisseurs de Glencore contre les projets du groupe Xstrata sur la mine de cuivre d'Agua Rica, en Argentine.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

«Island Gold sera notre vaisseau amiral» - Renaud Adams, président de Mines Richmont

Édition du 31 Janvier 2015 | Suzanne Dansereau

Le nouveau président de Mines Richmont (Tor., RIC, 4,36 $), Renaud Adams, vient rarement à Montréal. Quand il est ...

Québec aidera à trouver un potentiel repreneur pour la mine du lac Bloom

04/12/2014

Le gouvernement Couillard est prĂŞt Ă  donner un coup de pouce aux intervenants de la CĂ´te-Nord pour relancer la mine.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Google déçoit et tente de désamorcer les doutes

19:08

«Nous avons enregistré une solide performance en publicité», fait valoir le Québécois Patrick Pichette.

Corruption chez Bombardier?: le CA doit clarifier l'affaire

BLOGUE. Nous avons de nouveaux détails sur les allégations de corruption chez Bombardier.Le CA doit clarifier l'affaire.

Couche-Tard sur les rangs pour 500 stations-service Esso?

Un analyste de Desjardins croit que la société lavalloise et sa rivale CST Brands seront intéressées.