Boralex délaisse Kingsey Falls

Publié le 07/11/2012 à 09:04, mis à jour le 07/11/2012 à 14:59

Boralex délaisse Kingsey Falls

Publié le 07/11/2012 à 09:04, mis à jour le 07/11/2012 à 14:59

Par La Presse Canadienne

Le producteur d'énergie renouvelable Boralex (TSX:BLX) mettra fin à ses activités de cogénération de Kingsey Falls, à l'échéance de son contrat de vente avec Hydro-Québec, le 30 novembre.


Selon Boralex, la décision ne devrait pas affecter les emplois au sein de l'entreprise. L'équipe multidisciplinaire qui s'y trouve poursuivra ses activités en vertu d'un contrat de vente de vapeur avec la société Cascades.


Établi il y a près de 22 ans, le site de Kingsey Falls a été la première centrale de cogénération au gaz naturel du Canada.


La société de production d'électricité a fait cette annonce en publiant ses résultats financiers du troisième trimestre. Ces résultats ont été affectés par le climat sec qui a prévalu l'été dernier au Québec et dans le nord-est des États-Unis.


Pour le trimestre clos le 30 septembre, Boralex a affiché une perte nette attribuable aux actionnaires de 7,6 millions $, soit 20 cents par action, ce qui se compare à une perte de 7,2 millions $, ou 19 cents par action, pour la même période l'an dernier.


Les revenus des ventes d'énergie ont glissé à 33 millions $, contre 36,2 millions $ un an plus tôt.


Les effets du climat sec sur les activités hydroélectriques ont été partiellement compensés par un ajustement rétroactif sur les droits d'eau de centrales hydroélectriques aux États-Unis, ainsi que par la performance soutenue du secteur éolien. Les revenus de ce dernier secteur comprenaient notamment une contribution du nouveau site de St-Patrick, en France, une acquisition réalisée en juin.


En excluant les éléments non récurrents, la perte ajustée pour le trimestre s'est établie à 9,4 millions $, par rapport à 2,2 millions $ un an plus tôt.


Sur le même sujet

Boralex achète un producteur d'énergie éolienne français pour 400 M$

La transaction de 400 M$ permet à Boralex de devenir le 3e producteur d'énergie éolienne privé en France.

Boralex surprise de ne pas avoir été retenue pour des appels d'offres en Ontario

Mis à jour le 05/11/2014 | La Presse Canadienne

Boralex a creusé sa perte à 9,2 millions $ au troisième trimestre, elle qui était de 7,6 millions $ il y a un an.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue Ă  la roulette russe

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...