Aluminium: le Canada joint les États-Unis contre la Chine à l'OMC

Publié le 31/01/2017 à 10:47

Aluminium: le Canada joint les États-Unis contre la Chine à l'OMC

Publié le 31/01/2017 à 10:47

Par François Normand

Le Canada, le Japon et la Russie demandent à participer aux consultations à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le dossier de l'aluminium chinois.


Le 12 janvier, l'administration Obama a déposé une plainte formelle à l'OMC contre le gouvernement chinois qu'elle accuse de subventionner ses grandes alumineries. Une pratique qui garde les prix mondiaux de l'aluminium bas, car la Chine compte pour plus de 50% de la production mondiale du métal blanc.


Le 27 janvier, le Canada - de même que la Russie et le Japon - a fait savoir à la Chine et aux États-Unis qu'il comptait lui aussi participer aux consultations à l'OMC sur cet enjeu.


Le Canada est le troisième producteur d'aluminium dans le monde, avec une production de 3,2 millions de tonnes. Les alumineries canadiennes exportent dans divers marchés comme les États-Unis, la Chine, la France, le Japon, la Corée du Sud, le Mexique, les Pays-Bas et la Norvège.


Depuis la récession mondiale de 2008-2009, le prix de l'aluminium au London Metal Exchange a chuté de plus de 40% pour s'établir à 1 802 $US la tonne ce mardi 31 janvier, selon Bloomberg.


Les États-Unis accusent la Chine d'être principalement responsable de cette situation. Pourquoi? Parce que la Chine produit plus de 50% de l'aluminium dans le monde et exporte ses surplus dans le monde -mais très peu aux États-Unis.


Résultat, l'offre excédentaire du métal blanc tire les prix vers le bas, ce qui affecte tous les producteurs dans les pays développés, au premier chef aux États-Unis, où plusieurs alumineries ont cessé leur production depuis trois ans.


L'OMC pourrait prendre de 3 à 4 ans avant de prendre une décision à propos de la plainte que les Américains s'apprêtent à déposer, selon des sources de l'industrie. Cela dit, la Chine et les États-Unis - ainsi que le Canada, la Russie et le Japon - pourraient aussi arriver à s'entendre en marge de ce processus pour permettre aux prix de revenir à des cours plus normaux.


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Iran : les ressources minérales un secteur attrayant pour les investissements étrangers

02/10/2017 |

Dans un texte d'opinion publié dans le Iran Daily, on apprend que le pays serait parmi les 10 pays les plus ...

Aluminium: les réformes en Chine feront-elles augmenter durablement les prix?

08/09/2017 | François Normand

Lueur d’espoir pour nos producteurs d’aluminium qui pâtissent de la faiblesse des prix.

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 57 minutes

Bourses et pétrole en baisse, autre feu vert pour ProMetic, retour de l'optimisme pour ce géant de l'énergie.

La leçon à tirer du fiasco de la CSeries

Mis à jour à 06:13 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Bombardier n'a pas su faire décoller les ventes de son bijou technologique, à cause d'un élément clé.

Bombardier: des fournisseurs pâtiront de l'arrivée d’Airbus

17/10/2017 | François Normand

Des spécialistes expliquent pourquoi il y aura aussi des perdants à la suite de la prise de contrôle du CSeries.