Aluminium: le Canada joint les États-Unis contre la Chine à l'OMC

Publié le 31/01/2017 à 10:47

Aluminium: le Canada joint les États-Unis contre la Chine à l'OMC

Publié le 31/01/2017 à 10:47

Par François Normand

Le Canada, le Japon et la Russie demandent à participer aux consultations à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le dossier de l'aluminium chinois.


Le 12 janvier, l'administration Obama a déposé une plainte formelle à l'OMC contre le gouvernement chinois qu'elle accuse de subventionner ses grandes alumineries. Une pratique qui garde les prix mondiaux de l'aluminium bas, car la Chine compte pour plus de 50% de la production mondiale du métal blanc.


Le 27 janvier, le Canada - de même que la Russie et le Japon - a fait savoir à la Chine et aux États-Unis qu'il comptait lui aussi participer aux consultations à l'OMC sur cet enjeu.


Le Canada est le troisième producteur d'aluminium dans le monde, avec une production de 3,2 millions de tonnes. Les alumineries canadiennes exportent dans divers marchés comme les États-Unis, la Chine, la France, le Japon, la Corée du Sud, le Mexique, les Pays-Bas et la Norvège.


Depuis la récession mondiale de 2008-2009, le prix de l'aluminium au London Metal Exchange a chuté de plus de 40% pour s'établir à 1 802 $US la tonne ce mardi 31 janvier, selon Bloomberg.


Les États-Unis accusent la Chine d'être principalement responsable de cette situation. Pourquoi? Parce que la Chine produit plus de 50% de l'aluminium dans le monde et exporte ses surplus dans le monde -mais très peu aux États-Unis.


Résultat, l'offre excédentaire du métal blanc tire les prix vers le bas, ce qui affecte tous les producteurs dans les pays développés, au premier chef aux États-Unis, où plusieurs alumineries ont cessé leur production depuis trois ans.


L'OMC pourrait prendre de 3 à 4 ans avant de prendre une décision à propos de la plainte que les Américains s'apprêtent à déposer, selon des sources de l'industrie. Cela dit, la Chine et les États-Unis - ainsi que le Canada, la Russie et le Japon - pourraient aussi arriver à s'entendre en marge de ce processus pour permettre aux prix de revenir à des cours plus normaux.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Rio Tinto Aluminium est une «partie vitale» de la défense américaine

23/06/2017 | François Normand

L'industrie canadienne de l'aluminium doit convaincre les États-Unis qu'elle est un allié et non pas un ennemi.

La renégociation de l'ALÉNA menace les alumineries du Canada

13/04/2017 | François Normand

Washington veut revoir les règles d'origine. Voici pourquoi cela représente un risque pour les alumineries canadiennes.

OPINION Shawinigan réinvente son économie
Édition du 08 Avril 2017 | René Vézina
Philippe Morin, Président-directeur général, EXFO
Édition du 08 Avril 2017 | Les Affaires
Le Québec en bref
Édition du 11 Mars 2017 | Les Affaires

À la une

Voiture électrique: Toyota place toutes ses billes au Québec

21/06/2017 | Martin Jolicoeur

La dernière hybride rechargeable de Toyota est vendue uniquement au Québec. Le reste du Canada attendra.

Vidéo: la diversification, le meilleur ami de l'investisseur

24/06/2017 | Denis Lalonde

La saine diversification d'un portefeuille de titres boursiers et obligataires permet d'éviter des erreurs coûteuses.

Top 10 des PDG les mieux payés du Québec

23/06/2017 | Charles Desgroseilliers

La rémunération des dirigeants de Bombardier a bien fait jaser. Mais qui sont les autres PDG les mieux payés du Québec?