Mobile: le volume de données échangées explose

Publié le 21/11/2012 à 09:30, mis à jour le 18/10/2013 à 13:55

Mobile: le volume de données échangées explose

Publié le 21/11/2012 à 09:30, mis à jour le 18/10/2013 à 13:55

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le volume de données échangées par des appareils électroniques mobiles a doublé en un an dans le monde, dopé par la croissance de la vidéo sur internet, selon des chiffres publiés mercredi par l'équipementier en télécoms suédois Ericsson.


Au troisième trimestre, ce volume a dépassé 900 pétaoctets mensuels (900 millions de milliards d'octets), plus du double par rapport au troisième trimestre 2011, et 16% de plus qu'au deuxième trimestre.


PLUS :


Sans fil : c'est officiel, la voix ne vaut plus rien


D'après Ericsson, les volumes de données transportés par les réseaux mobiles devraient continuer à doubler chaque année pendant les six prochaines années, avec la croissance du nombre d'utilisateurs et de la consommation de chacun d'entre eux.


Si les ordinateurs et tablettes dominent encore le trafic, les téléphones devraient en représenter la moitié en 2018, avec la généralisation des smartphones. Ces derniers ont représenté au troisième trimestre 40% des téléphones portables vendus dans le monde.


Le taux mondial de pénétration de la téléphonie mobile a atteint 91% au troisième trimestre. Ericsson estime qu'il devrait y avoir 9,3 milliards d'abonnements en 2018, contre 6,6 milliards aujourd'hui.


Ericsson a relevé que les appareils mobiles et l'extension des réseaux avaient poussé les utilisateurs à être présents sur les réseaux sociaux sur internet "tout au long de la journée".


Par exemple, «les consommateurs ne s'arrêtent pas simplement d'utiliser Facebook ou Twitter parce qu'ils s'assoient devant leur télévision. Les deux activités sont plutôt menées en parallèle», a expliqué le groupe.


Il a relevé que les utilisateurs ne se rendaient pas toujours compte des volumes de données qu'ils consommaient. Ericsson a ainsi démontré qu'il revenait quelquefois moins cher d'acheter la version payante d'un jeu plutôt que de jouer à la version gratuite, qui oblige à télécharger des publicités.


 

Sur le même sujet

Erudite Science, une start-up co-fondée par un décrocheur, lancera son tuteur virtuel cet été

26/03/2015 | Julien Brault

BLOGUE. La start-up montréalaise de cinq employés vient d’obtenir une bourse de 394 756$ du Fonds des médias du Canada.

Innovation: gare au cynisme des consommateurs

Édition du 28 Mars 2015 | Pierre Théroux

iWatch, Google Glass...Il y a un doute grandissant à l'égard des innovations récentes, selon un baromètre de confiance.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Comment rendre la gentillesse contagieuse au bureau?

Mis à jour à 06:12 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La gentillesse. Une rareté, de nos jours. Et pourtant, nous aurions tant à gagner à y recourir davantage.

Le poids de la réglementation

BLOGUE. De plus en plus, l’ennemi numéro un des banques américaines est le poids grandissant de la réglementation.

La Cage aux Sports recrute Louis-François Marcotte

L'entrepreneur et chef cuisinier bien connu se joint à l'équipe de Sportscene.