Les manteaux Canada Goose seront fabriqués au Québec

Publié le 19/06/2017 à 16:00

Les manteaux Canada Goose seront fabriqués au Québec

Publié le 19/06/2017 à 16:00

Par Martin Jolicoeur

Après Toronto et Winnipeg, l'entreprise prépare l'ouverture d'une usine à Boisbriand, au Québec. Quelque 300 emplois pourraient y être créés.

Le manufacturier canadien de manteaux Canada Goose prépare l’ouverture officielle d’une usine à Boisbriand, au Québec, a appris Les Affaires.


L’entreprise de Toronto, qui a attqué de plein fouet un marché autrefois dominé par Kanuk au Québec, est actuellement à la recherche active de travailleurs québécois désireux d'oeuvrer à la confection de ses populaires manteaux d’hiver. Les sites de recherches d'emplois du Québec regorgent d'annonces de l'entreprise canadienne.


Dans le cadre de son plan d’expansion, l’entreprise qui faisait récemment son entrée en Bourse, s’était engagée à investir de façon importante dans la reconstruction l’industrie manufacturière au Canada. Ainsi, après avoir investi massivement dans la région de Toronto et ouvert des installations à Winnipeg, voilà que Canada Goose s’installe au Québec.


Selon nos informations, la nouvelle usine de 95 000 pi2, discrètement en activité depuis l'automne, nécessitera l’embauche d'un total de 300 travailleurs d’ici la fin de 2018. L’entreprise emploierait déjà 125 personnes, nous a confié une source. Pour souligner son ouverture officielle, l’entreprise prépare une conférence le 29 juin, à laquelle devrait participer Dani Reiss, le pdg de Canada Goose.


Il y a quelques mois, l’entreprise canadienne a effectué une entrée remarquée à la Bourse de Toronto, ainsi qu’à celle de New York. Canada Goose a réalisé un premier appel public à l'épargne de 20 millions d'actions au prix de 17 $ par action. Son symbole boursier est GOOS.


Fondée il y a 60 ans, la capitalisation bourisère de Canada Goose s'élève aujourd'hui à 2,9G$. Les revenus de Canada Goose se sont élevés à 290,8 M$ pour son exercice financier 2016, tandis que son bénéfice net s'élevait à 26,5M$.


L'entreprise compte deux magasins de vente au détail, à Toronto et à New York, et ses produits sont vendus dans 36 pays. La firme d'investissement Bain Capital détient 70% de Canada Goose, une participation qu'elle a acquise en décembre 2013.


Lisez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur Linkedin / Suivez-moi sur Twitter 


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Investissement responsable : 4 fonds comparés, 12 titres aimés

Édition du 21 Octobre 2017 | Jean Décary

Les fonds d'investissement socialement responsables font partie du paysage financier canadien depuis plus de 30 ans. ...

Qu'est-ce que le marché des options ?

Édition du 21 Octobre 2017 | Tahar Mansour

Lorsqu'on parle d'un produit dérivé, on parle d'un produit venant d'un autre produit qu'on appelle le sous-jacent. Le ...

OPINION FNB: un coût réel de détention plus élevé que vous le pensez
Édition du 21 Octobre 2017 | Yves Bourget
Plusieurs raisons de résister à la fièvre techno
Édition du 21 Octobre 2017 | D.B.
Les marchés d'outremer conservent l'avantage
Édition du 21 Octobre 2017 | D.B

À la une

La montréalaise Lightspeed obtient un financement de 207M$

La Caisse de dépôt et Investissement Québec sont au nombre des investisseurs.

Bombardier: des fournisseurs pâtiront de l’arrivée d’Airbus

Des spécialistes expliquent pourquoi il y aura aussi des perdants à la suite de la prise de contrôle du CSeries.

La marque Roots doit se faire moins gourmande

Mis à jour à 21:14 | Dominique Beauchamp

Les actionnaires de Roots vendent toujours 200 à 230M$ d'actions, mais le prix est 14 à 25% moindre que prévu.