Facebook: les utilisateurs peuvent payer pour promouvoir des messages d'amis

Publié le 15/02/2013 à 14:25, mis à jour le 16/10/2013 à 15:56

Facebook: les utilisateurs peuvent payer pour promouvoir des messages d'amis

Publié le 15/02/2013 à 14:25, mis à jour le 16/10/2013 à 15:56

Par AFP

Facebook a annoncé vendredi le lancement d'une nouvelle fonction qui permet de payer pour promouvoir un message publié par un ami, afin de lui donner davantage de visiblité.


Cette nouvelle fonctionnalité est lancée un peu moins de quatre mois après que Facebook a permis à ses utilisateurs de payer pour mettre en valeur leurs propres publications sur le réseau social.


"Maintenant, en plus de pouvoir promouvoir vos propres messages, vous pouvez promouvoir celui d'un ami, par exemple pour une levée de fonds ou pour l'annonce d'un événement", a indiqué Facebook sur son blog. "Il est important de noter que cet outil respecte la vie privée de la personne qui a publié son message", ajoute le groupe californien.


Cette nouvelle fonction est uniquement disponible pour les membres de Facebook ayant moins de 5.000 amis, a-t-il précisé.


Le groupe fondé par Mark Zuckerberg, dont la tonitruante entrée en Bourse en mai 2012 n'a pas pleinement convaincu les investisseurs, essaie par de nouveaux moyens de générer des revenus, son talon d'achille. L'action du groupe à Wall Street a plongé après son entrée à 38 dollars, pour regagner un peu de terrain et s'échanger à 28 dollars en milieu de journée vendredi.

Sur le même sujet

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Pourquoi le secteur de l’énergie peut continuer à se démarquer

Le secteur de l’énergie devrait profiter des cours du pétrole et du gaz et de la rotation vers les secteurs sous-évalués