Facebook: les utilisateurs peuvent payer pour promouvoir des messages d'amis

Publié le 15/02/2013 à 14:25, mis à jour le 16/10/2013 à 15:56

Facebook: les utilisateurs peuvent payer pour promouvoir des messages d'amis

Publié le 15/02/2013 à 14:25, mis à jour le 16/10/2013 à 15:56

Par AFP

Facebook a annoncé vendredi le lancement d'une nouvelle fonction qui permet de payer pour promouvoir un message publié par un ami, afin de lui donner davantage de visiblité.


Cette nouvelle fonctionnalité est lancée un peu moins de quatre mois après que Facebook a permis à ses utilisateurs de payer pour mettre en valeur leurs propres publications sur le réseau social.


"Maintenant, en plus de pouvoir promouvoir vos propres messages, vous pouvez promouvoir celui d'un ami, par exemple pour une levée de fonds ou pour l'annonce d'un événement", a indiqué Facebook sur son blog. "Il est important de noter que cet outil respecte la vie privée de la personne qui a publié son message", ajoute le groupe californien.


Cette nouvelle fonction est uniquement disponible pour les membres de Facebook ayant moins de 5.000 amis, a-t-il précisé.


Le groupe fondé par Mark Zuckerberg, dont la tonitruante entrée en Bourse en mai 2012 n'a pas pleinement convaincu les investisseurs, essaie par de nouveaux moyens de générer des revenus, son talon d'achille. L'action du groupe à Wall Street a plongé après son entrée à 38 dollars, pour regagner un peu de terrain et s'échanger à 28 dollars en milieu de journée vendredi.

Sur le même sujet

Zuckerberg va donner 99% de ses parts de Facebook au cours de sa vie

01/12/2015 | Julien Abadie

Dans une annonce inattendue, le pdg de Facebook a annoncé qu'il allait donner sa fortune à des œuvres durant sa vie.

Facebook lance une nouvelle application dédiée à l'actualité: Notify

12/11/2015

Facebook vient de lancer une nouvelle application permettant de se tenir au courant de l'actualité: Notify.

À la une

Pétrole d'Anticosti: l'incompréhensible position du gouvernement

BLOGUE. Disons-le, puisqu'il s'agit d'Anticosti: une approche avec moins de panache aurait diminué le risque financier.

Rona: c'est Ottawa qui tranchera, concède Anglade

09/02/2016 | AFP

C'est ultimement Ottawa qui décidera si les garanties fournies par Lowe's pour acquérir Rona sont suffisantes.

Voici la preuve que les employés ont moins de pouvoir qu'avant

09/02/2016 | Julien Abadie

La menace de démissionner n'est clairement plus un levier de négociation efficace...