Prével tourne le dos aux maisons de retraite

Publié le 08/12/2017 à 14:21

Prével tourne le dos aux maisons de retraite

Publié le 08/12/2017 à 14:21

Par Martin Jolicoeur

Prevel fait le choix de miser sur les complexes d'habitations dites multi-générationnelles.

La société Prével, l’un des plus importants promoteurs immobiliers résidentiels de Montréal, quitte le secteur de la construction, la vente et la gestion de résidences pour personnes retraitées.


En entrevue, Laurence Vincent, vice-présidente ventes et marketing de Prével, a confirmé la nouvelle orientation de la société à Les Affaires. «Prével se détourne des résidences pour personnes âgées, mais pas de sa clientèle, nuance-t-elle. Nous sommes convaincue qu’une part importante des résidents de cet âge sauraient appréciés les autres types de résidence que nous proposons.»


La semaine dernière, l’entreprise s’est départie des trois derniers complexes qu’elle détenait dans ce secteur, en partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ. Les résidences Cherbourg I  et Cherbourg II, à Brossard, de même que la résidence Le Graham, de Ville-Mont-Royal, sont passées aux mains de Réseau Sélection, au terme d’une transaction estimées à quelques 200 M$.


Cette transaction touchait un total de 710 unités d’habitation en location, toutes construites entre 2006 et 2010, en plus d’un millier de résidents et une centaine d’employés. L’âge moyen des résidents de ce type d’habitation dépasse les 77 ans.


En 2013, Prével s’était aussi départi du Cambridge, une autre résidence de quelque 500 personnes à Pointe-Claire, qu’elle détenait aussi à l’époque avec le Fonds FTQ. Réseau Sélection, alors propriétaire que d’une quinzaine de résidences s’était porté acquéreur. Depuis, l’entreprise de Laval est devenue la plus importante société privée au Canada dans le secteur en croissance rapide des résidences pour retraités.


Celle qui deviendra coprésidente de Prével à compter de janvier prochain assure ne pas regretter l’expérience du secteur des résidences pour retraités. Avec des taux d’occupation de plus de 95% en moyenne, l’entreprise assure n’avoir subi aucune perte financière dans ce secteur.


«Au contraire, l’aventure nous fut profitable, affirme Mme Vincent. Ça a été pour nous une décision difficile. Nous aurions pu racheter les parts du Fonds FTQ ou les vendre à un autre partenaire. Mais comme Réseau Sélection s’est montré intéressé, nous avons finalement choisi de vendre.»


Prével entend recentrer ses ressources (humaines et financières) jusque-là consacrée à sa division Retraite à des projets de résidences pour clientèles mixtes, où jeunes professionnels, familles et baby-boomers vieillissants pourront vivre sous le même toit.


Un nouveau concept de résidences urbaines qui semble plaire. À preuve, il aura suffit de trois jours à Prével, l’été dernier, pour trouver preneur pour l’ensemble des 188 unités de la première phase d’Union Sur le Parc, son plus récent projet de tour d’habitations, sur René-Lévesques Ouest. 

À suivre dans cette section


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Perd-on à utiliser le RAP?

16/01/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Qu’est-ce qui est le plus avantageux à long terme, utiliser le régime d’accession à la propriété ou non ?

Dette des ménages: un frein pour la hausse des taux d'intérêt

15/01/2018 | Catherine Charron

Il y a deux obstacles majeurs: endettement des ménages et ALÉNA.

À la une

La blockchain au profit de l'humanité

17/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Non, ce n’est pas le sermon du nouveau messie de la tech mais le critère d'un financement pour start-up.

Attachez vos ceintures, les cryptos nous emmènent vers le futur

15/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Il serait bon d’embarquer dans l’industrie des cryptos tout comme il l’était avec l’auto… en 1920.

Apple va investir 350 milliards US aux États-Unis

17/01/2018 | LesAffaires.com et AFP

Le géant annonce aussi une facture fiscale salée de 38G$US après la nouvelle réforme et un bonus de 2500$US par employé.