Les preuves d'un refroidissement de l'immobilier s'accumulent

Publié le 21/11/2012 à 17:20, mis à jour le 22/11/2012 à 07:57

Les preuves d'un refroidissement de l'immobilier s'accumulent

Publié le 21/11/2012 à 17:20, mis à jour le 22/11/2012 à 07:57

Par La Presse Canadienne

Une nouvelle analyse mensuelle de Teranet montre que les prix des habitations canadiennes ont diminué le mois dernier par rapport à septembre, preuve supplémentaire que le marché s'est refroidi en octobre.


En 13 ans de cueillette de données, ce n'était que la troisième fois qu'un recul d'un mois à l'autre était enregistré en octobre.


L'indice composé national Teranet-Banque Nationale des prix des maisons, rendu public mercredi, montre que les prix des logements ont augmenté en moyenne de 3,4 pour cent à travers le pays, en octobre, comparativement à la même période il y a un an.


Cependant, l'indice traduit également une 11e décélération mensuelle consécutive de la hausse des prix d'une année à l'autre, ainsi qu'une baisse de 0,2 pour cent des prix moyens par rapport aux niveaux de septembre.


L'indice avait également diminué entre septembre et octobre 2008, juste avant la sérieuse récession provoquée par la crise du secteur financier aux États-Unis.


Plusieurs regroupements de l'industrie ont fait état d'une modération des ventes d'habitations depuis que le gouvernement fédéral a commencé à resserrer sa réglementation sur les prêts hypothécaires. La plus récente modification, apportée en juillet, a fait passer la durée maximale des périodes d'amortissement à 25 ans, contre 30 ans auparavant.


Une association nationale représentant les courtiers en hypothèques du Canada a récemment laissé entendre que le gouvernement était allé trop loin, tandis que l'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a indiqué que les ventes d'habitations existantes avaient ralenti depuis l'entrée en vigueur des nouvelles règles.

Sur le même sujet

Immobilier: n'achetez jamais à l'aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Une correction du secteur de l'habitation ferait mal à l'économie, selon la BMO

Une correction soudaine et prononcée du secteur de l'habitation pourrait avoir un impact dévastateur sur ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le déplorable évitement fiscal de la fausse québécoise Valeant

22/04/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Temps de se réjouir de l'émergence d'un fleuron québécois? Plutôt celui de pleurer de déception.

Attraction achète 5 stations de radio

Les Affaires a appris que le holding de divertissement culturel présidé par Richard Speer achète Réseau des Appalaches.

Allergan riposte à Valeant en adoptant une pilule empoisonnée

Le fabricant du botox Allergan n’a pas l’intention d’accepter l’offre d’achat non ...