Immobilier résidentiel : un atterrissage en douceur


Édition du 09 Avril 2016

Loin de donner lieu à une bulle immobilière que certains craignaient, les années «folles» qui ont marqué la décennie 2000 dans le marché résidentiel au Québec ont plutôt laissé place à un marché de plus en plus calme. Les délais de vente ont augmenté, les prix stagnent et les mises en chantier ont reculé. Après des années d'instabilité, le secteur semble avoir avalé un calmant. Mais loin d'être mort, le marché est plutôt somnolent.


À lire aussi : Transactions immobilières : une guerre de tranchées


«J'ai l'impression que le marché commence à se rééquilibrer, dit Joanie Fontaine, économiste chez JLR Solutions foncières et blogueuse sur lesaffaires.com. Ça fait quelques années qu'il n'y a pas eu beaucoup de mouvement. L'immobilier, c'est cyclique. Nous sommes, pour quelques années, dans une phase d'atterrissage en douceur.»


«La tendance est au retour à l'équilibre, croit aussi Sébastien Jean, évaluateur agréé et directeur, conseils et transactions, chez PwC. Évidemment, si l'on se penche sur des créneaux précis, comme les résidences de luxe, où l'on constate des baisses de prix, il y a des variations importantes. Certains secteurs avantagent les acheteurs, et d'autres, les vendeurs. Finalement, nous sommes en rééquilibrage. Nous ne sommes pas dans une bulle.»


Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Comment évolue la valeur d'une maison à Vancouver et à Montréal?

Mis à jour le 03/08/2016 | Matthieu Charest et Julien Abadie

Chaque heure, une maison à Vancouver gagne 126$.

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.