Immobilier: projet résidentiel de 500M$ à Mirabel

Publié le 12/02/2013 à 11:42, mis à jour le 12/02/2013 à 17:12

Immobilier: projet résidentiel de 500M$ à Mirabel

Publié le 12/02/2013 à 11:42, mis à jour le 12/02/2013 à 17:12

Par lesaffaires.com

La Cité Mirabel. Photo: courtoisie.

Ray Junior Courtemanche et Daniel Proulx construiront 2 000 unités d’habitation sur une partie des terrains du Lac Mirabel. Le projet, qui porte le nom de La Cité de Mirabel, représente un investissement de 500 M$, ont annoncé les deux promoteurs mardi.


À la Cité de Mirabel seront construites trois tours d’habitation de 14 étages, des maisons de ville et une tour d’habitation pour retraité. La réalisation du projet doit commencer en mai et s’étaler sur cinq ans. Il créerait 250 emplois.


Aussi, les deux hommes d’affaires se targuent de « protéger » l’équivalent de 3 millions de pieds carrés de milieu naturel, ce qui représente des dépenses de 2,5 M$.


La Cité sera située sur le site du Lac Mirabel à l’échangeur 28 de l’autoroute 15. Elle occupera une superficie de 2,2 millions de pieds carrés.


Les deux entrepreneurs québécois ont obtenu les feux verts des propriétaires du site de 14 millions de pieds carrés. Il s'agit de Morgan Stanley Group et de Sheldon Gordon Group, actionnaires de MSG Lac Mirabel SEC.


En mai dernier, la société immobilière Simon Property Group a annoncé le lancement du futur complexe «Premium Outlet » sur le site du Lac Mirabel. Le projet commercial de 80 magasins sur 350 000 pieds carrés doit être lancé cette année.


 

À suivre dans cette section

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Banque Royale prévoit un refroidissement du secteur de l'habitation

La Banque Royale affirme que les taux d'intérêt plus élevés exerceront de la pression sur l'immobilier.

Si c'était à refaire, Target procéderait autrement sur le marché canadien

Si Target avait la possibilité de refaire son lancement au Canada, il ne débuterait qu'avec une ...

Bourse: Toronto touche un nouveau sommet

20/08/2014 | LesAffaires.com et AFP

New York est moins enthousiaste, les principaux indices américaines pointant dans des directions opposées.