«Un très bon accord » commercial signé par les É-U et le Mexique

Publié le 27/08/2018 à 11:33, mis à jour le 27/08/2018 à 12:09

«Un très bon accord » commercial signé par les É-U et le Mexique

Publié le 27/08/2018 à 11:33, mis à jour le 27/08/2018 à 12:09

Par AFP

[Photo: Getty Images]

Le président américain Donald Trump a personnellement annoncé lundi que les États-Unis et le Mexique avaient conclu « un très bon accord » commercial après de longues négociations de révision de l’accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).


« C’est un grand jour pour le commerce », a lancé le président dans le Bureau ovale, ajoutant: « c’est vraiment un très bon accord pour nos deux pays ». Le Canada, lui aussi signataire de l’accord de 1994, n’a pas participé à cette phase des négociations, préférant rejoindre la table une fois les différends entre le Mexique et les États-Unis réglés.


M. Trump a indiqué qu’il allait appeler « très bientôt » le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Il n’a pas exclu « un accord séparé » avec Ottawa, mais aussi évoqué un accord trilatéral comme l’ALÉNA de 1994.


Le président mexicain Enrique Peña Nieto a appelé lundi le Premier ministre canadien Justin Trudeau à conclure une négociation trilatérale « dès cette semaine ». 


« Je viens de parler avec le Premier ministre du Canada Justin Trudeau sur l’état des négociations sur l’ALÉNA et des avancées entre le Mexique et les États-Unis. Je lui ai dit combien sa réintégration au processus était importante, afin de conclure une négociation trilatérale dès cette semaine », a-t-il écrit sur Twitter. 


Le président américain Donald Trump a personnellement annoncé lundi que les États-Unis et le Mexique avaient conclu « un très bon accord » commercial après de longues négociations de révision de l’accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).


Cet accord bilatéral lève un obstacle de taille à la survie du pacte de libre-échange signé il y a 24 ans par l’administration Clinton et que Donald Trump s’est empressé de dénoncer à son arrivée à la Maison-Blanche.


Restera à convaincre le Canada, qui s’est déclaré ces jours-ci prêt à se joindre à la table des négociations dès qu’il y sera convié.


Le président américain n’a eu de cesse de critiquer cet accord « désastreux » pour les États-Unis. Sa renégociation dure depuis un an.


Les négociateurs des deux pays ont tenu des discussions bilatérales marathons dans la capitale fédérale pendant tout le week-end.


 


 


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Une coalition se porte au secours du papier journal canadien

Ces politiciens américains croient que les journaux du pays seront les vraies victimes de ces tarifs douaniers.

100 G$ d'échange taxés entre la Chine et les É-U jeudi

22/08/2018 | AFP

95 % des produits visés par les tarifs américains sont des biens intermédiaires, ce qui affecte les industriels des É-U.

À la une

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Le faux débat de l'immigration

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.