Ottawa confirme l'implantation d'une taxe sur les gaz à effet de serre

Publié le 19/05/2017 à 08:37

Ottawa confirme l'implantation d'une taxe sur les gaz à effet de serre

Publié le 19/05/2017 à 08:37

Par AFP

(Photo: 123rf.com)

Le gouvernement canadien a confirmé jeudi la mise en place sur deux ans d'un cadre fédéral pour taxer les émissions de gaz à effet de serre, afin de renforcer les mesures déjà prises individuellement par les provinces.


L'Alberta, la Colombie-Britannique, le Québec et l'Ontario, qui réunissent 80% de la population canadienne, ont déjà leurs propres systèmes de taxe carbone ou de marché d'échange et de plafonnement des émissions de gaz à effet de serre. Ceux-ci pourraient être cependant renforcés par les nouvelles mesures fédérales s'ils ne satisfont pas les critères définis par le gouvernement de Justin Trudeau.


Les nouvelles mesures fédérales visent particulièrement certaines provinces canadiennes qui n'ont pas encore de mesures en place pour lutter contre le changement climatique.


«Nous devons agir ensemble», a souligné la ministre de l'Environnement Catherine McKenna lors d'une conférence de presse, rappelant que «la pollution a un prix».


Si une province ne prend pas de mesures d'ici 2018, la solution fédérale «sera mise en place», a-t-elle averti, en réponse à l'opposition à la taxe carbone de provinces de l'Ouest canadien qui craignent un ralentissement des secteurs majeurs de leurs économies, dont l'industrie pétrolière.


L'année dernière, le gouvernement avait annoncé un prix minimum initial de la tonne de carbone à 10 dollars canadiens, censé augmenter chaque année pour atteindre 50 dollars en 2022.


En retour, le gouvernement s'est engagé à investir plusieurs milliards de dollars pour encourager la transition du Canada vers des sources d'énergie moins polluantes. Il promet aussi que l'argent généré par ces taxes «reviendra aux provinces où elles ont été récoltées».


En mars, un rapport du Sénat avait conclu que le respect des engagements climatiques du pays à l'horizon 2030 «nécessitera un virage colossal des modes de production et des habitudes de consommation de l'énergie au Canada», et que les efforts actuellement mis en place par le gouvernement ne sont pas suffisants.


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

À la une

Airbus prend le contrôle du CSeries: bonne ou mauvaise nouvelle?

16/10/2017 | François Pouliot

Bonne ou mauvaise nouvelle? Des questions demeurent sur la valeur du placement du gouvernement du Québec. Mais, bonne.

Quelques éclaircissements sur la vente de la CSeries

16/10/2017 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Sous le couvert de l'anonymat, un ingénieur d'Airbus témoigne...

«La plainte de Boeing n'a rien à voir», assure Bombardier

16/10/2017 | Martin Jolicoeur

Le bras de fer qui l'oppose à Boeing n'expliquerait en rien la prise de contrôle du CSeries par Airbus.